Après quatre Grands Prix disputés cette saison, Sam Lowes fait partie des déceptions du peloton Moto2. Son retour au sein d’une équipe qui lui avait si bien réussi, avant que sa carrière ne connaisse un coup d’arrêt au terme d’une montée en MotoGP ratée, devait relancer le Britannique dans la cour des grands. Pour sa seconde année dans la catégorie post Aprilia RS-GP et sa première, comme tout le monde, avec le moteur Triumph, il refaisait aussi connaissance avec le prisé châssis Kalex. Mais les résultats ne suivent toujours pas…

Une sixième place au Qatar, une septième à Austin puis deux abandons enregistrés en Argentine et dernièrement à Jerez placent Sam Lowes seulement douzième au général à 56 points du leader Lorenzo Baldassarri. Mais un test présenté comme positif s’est déroulé après le décevant Grand Prix d’Espagne. Lowes espère rebondir sur ce dernier bon sentiment pour se sortir de l’ornière au Mans, prochaine échéance du calendrier : « J’aime beaucoup Le Mans, c’est un circuit très différent de Jerez“, commente Sam Lowes. “Nous nous sommes beaucoup améliorés lors des tests et nous allons utiliser tous les résultats positifs pour réussir en France et mettre fin au week-end cauchemar du Grand Prix d’Espagne. Un grand merci à l’équipe pour l’excellent travail effectué lors du test. Nous arrivons maintenant en France avec une grande motivation. Les casques Shark seront le sponsor principal et ce sera pour moi une motivation supplémentaire pour bien faire ».

Les premiers essais libres débuteront à 10h55 vendredi. Une météo exécrable est promise pour l’événement…

Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Federal Oil Gresini Moto2