Annoncé avec les meilleures intentions du monde et comme le chaînon manquant dans le processus d’évolution de la Yamaha M1, la structure test de la firme d’Iwata implantée en Europe est ensuite entrée dans le rang. Ainsi, contrairement à Bradl pour Honda, Pirro pour Ducati ou encore Smith pour Aprilia, aucun Grand prix comme invité n’est programmé pour le pilote Jonas Folger. Mais pour garder la main et le goût de la compétition, l’Allemand pourrait débarquer en Endurance. Mais là aussi, sous certaines conditions…

Jonas Folger fait des essais, mais son travail de l’ombre aimerait être mis en lumière dans une compétition officielle, qui est le meilleur test possible. Cependant, cela n’arrivera pas cette saison avec la M1. Pour autant, le pilote pourrait tout de même se confronter à ses homologues lors d’un meeting officiel. Avec une R1.

C’est du moins l’idée qui fait son chemin auprès du YART, dont les pilotes sont de Broc Parkes, Marvin Fritz et Niccolò Canepa. Un trio assuré de leur place, mais, en septembre, pour le Bol d’Or, le premier cité pourrait être contraint d’aller faire une course en Asie. Il s’agirait donc de le remplacer par Folger… Qui découvrirait un monde nouveau et, surtout, la course de nuit…

Un projet qui a été présenté au patron Lin Jarvis qui a ainsi répondu : « cela dépend du moment », a déclaré le directeur de Yamaha Motorsport, à Motorsport-Magazin.com . « Si cela n’empiète pas sur son travail, cela ne nous pose pas de problème, la course n’est que bénéfique pour Jonas, mais nous ne voulons pas de lui sur des pneus Bridgestone juste avant un essai pour nous ». Selon Jarvis, l’adaptation pour Folger serait alors trop importante lors de son retour sur la MotoGP équipée en pneus Michelin. Le Bol d’Or aura lieu le week-end du GP d’Aragon, du 20 au 22 septembre. « Cela devrait marcher » déclare Jarvis.  A suivre…

Tous les articles sur les Pilotes : Jonas Folger

Tous les articles sur les Teams :