Marc Márquez est la parfaite illustration de l’adage qui veut que l’important n’est pas de tomber mais bien de se relever. A chaque Grand Prix il aime le démontrer, au sens propre, mais ce samedi, au Mans, il a excellé dans l’exercice. Il est tombé dans la FP4 avant d’en sortir en tête puis il a chuté en Q2 avant de signer la pole position. Au passage, c’est sa 55è en catégorie reine, ce qui fait de lui l’égal de Valentino Rossi.

Un cap passé à 26 ans qu’il ne peut qu’apprécier après avoir perdu son statut du plus jeune détenteur d’une pole position en catégorie reine depuis Jerez et à cause de Fabio Quartararo. Demain, il pourra égaler Jorge Lorenzo dans le nombre de victoires en MotoGP et prendre le 300è succès de Honda, toujours dans la discipline phare.

Mais avant de tirer des plans sur la comète dominicale, il revient sur son parcours du combattant du samedi : « c’était une qualification difficile car il ne s’agissait pas seulement de vitesse, mais de stratégie, d’intelligence et de compréhension des conditions. J’ai tout de suite vu que nous avions pris la bonne décision avec le pneu pluie. Ensuite, j’ai compris que les averses légères devenaient plus fortes » a déclaré l’officiel Honda.

« Dans le premier tour, j’ai poussé un peu, c’était assez pour être en pole. Ensuite, au deuxième tour… Cela faisait partie de la stratégie consistant à pousser le premier tour et à tout donner au second. Si j’avais tout donné, pendant trois virages, c’était très bon, mais au quatrième j’ai chuté ».

Après sa chute, la star de Repsol Honda ne s’est pas rendue aux stands. Il a continué à faire ses tours pour rassembler des informations pour la cinquième manche de la saison MotoGP : « j’ai vu que la moto était encore bonne et j’ai vite compris que la piste était un peu plus glissante et que personne ne pourrait faire mieux que 1’41 min. Mais je suis resté en piste parce que nous pourrions trouver ces conditions demain. Alors j’ai continué à comprendre comment conduire et régler la moto. Nous avons encore quelques choses à améliorer, alors je suis resté sur la piste en prévision de la course ».

En dehors de sa chute, l’Espagnol, âgé de 26 ans, était satisfait de sa performance : « nous ne sommes pas si mal dans toutes les conditions. Nous sommes bien. Maintenant, nous espérons que ce soit sec ou humide en course. Si c’est comme samedi, c’est très difficile : sous une pluie battante, la piste devient très glissante et il devient difficile de choisir le bon pneu », a-t-il déclaré.

« Il semble que nous puissions être rapides dans toutes les conditions, c’est la chose la plus importante pour le championnat. Peut-être aurons-nous des problèmes demain, mais être toujours dans le top trois, c’est la voie vers le titre mondial » termine l’équipier d’un Lorenzo huitième.

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J2 : chronos

193Marc MÁRQUEZHonda1’40.952
29Danilo PETRUCCIDucati1’41.3120.3600.360
343Jack MILLERDucati1’41.3660.4140.054
44Andrea DOVIZIOSODucati1’41.5520.6000.186
546Valentino ROSSIYamaha1’41.6550.7030.103
621Franco MORBIDELLIYamaha1’41.6810.7290.026
730Takaaki NAKAGAMIHonda1’42.0591.1070.378
899Jorge LORENZOHonda1’42.0671.1150.008
941Aleix ESPARGARÓAprilia1’42.4501.4980.383
1020Fabio QUARTARAROYamaha1’42.5091.5570.059
1112Maverick VIÑALESYamaha1’42.5551.6030.046
44Pol ESPARGARÓKTM
Q1 Results:
Q246Valentino ROSSIYamaha1’37.667
Q221Franco MORBIDELLIYamaha1’39.2621.5951.595
1363Francesco BAGNAIADucati1’39.9822.3150.720
145Johann ZARCOKTM1’40.0292.3620.047
1535Cal CRUTCHLOWHonda1’40.1142.4470.085
1688Miguel OLIVEIRAKTM1’40.3852.7180.271
1717Karel ABRAHAMDucati1’40.4822.8150.097
1836Joan MIRSuzuki1’40.6062.9390.124
1942Áex RINSSuzuki1’40.7063.0390.100
2053Tito RABATDucati1’41.3513.6840.645
2155Hafizh SYAHRINKTM1’41.7174.0500.366
2229Andrea IANNONEAprilia1’41.7864.1190.069

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team