Plus d’un mois après son terrible accident dans le Warm Up de Brno, Pol Espargaro était de retour en MotoGP, vendredi, à Misano. Le premier jour sur la KTM RC16 a été extrêmement difficile pour l’équipier de Bradley Smith. Après deux séances d’essais, il n’est que 24ème sur la liste des 26 pilotes engagés ce week-end. Avec une performance bien au-delà des deux secondes par rapport au leader Dovizioso.

«Je me sentais comme le premier tour après la trêve hivernale », a reconnu le cadet d’Aleix qui a à peine fait mieux sur son Aprilia, mais pour des raisons bien différentes. « J’ai l’impression que tout mon corps est en état de sommeil, que les muscles ont besoin de se réveiller. Mais je peux à peine faire de l’exercice, juste quelques entraînements légers. »

L’Espagnol s’attendait à un retour difficile, mais la réalité a été plus difficile que prévu : « quand vous êtes de retour avec ces pilotes, vous réaliserez à quel point ils sont rapides. Je n’arrête pas d’être dépassé ».

Mais malgré toutes ces difficultés, Pol Espargaro est heureux d’être parmi les siens, et il n‘échangerait pas sa place pour rien au monde. Et pour bien comprendre cette volonté, il rappelle ce qu’il a vécu : « après l’accident, j’étais inconscient et quand je suis revenu à moi sur le gravier, je n’ai ressenti ni mes bras ni mes jambes ». Puis, peu à peu, la sensation est revenue dans les membres, combinée à une douleur infernale : « j’avais l’impression que tous les os étaient cassés, à chaque effleurement c’était l’enfer, c’était extrêmement douloureux. C’était un sentiment très étrange, quelque chose que je n’avais jamais expérimenté auparavant. »

Actuellement, l’officiel KTM ne ressent plus qu’une douleur dans la zone de la clavicule. « Surtout le freinage au moment de déplacer mon corps à gauche, mais aussi les changements de direction et les sorties de virage rapides. Aujourd’hui, tout sur la moto est vraiment stressant », a reconnu Espargaro. Avec l’aide d’analgésiques, il estime toutefois que ces problèmes seront suffisamment résolus pour le reste du week-end.

L’Espagnol est en revanche plus préoccupé par le manque de puissance de son corps après la longue pause obligatoire. « La douleur est un problème, mais qui peut être combattue par des antalgiques. Mais s’il vous manque la puissance, vous ne pouvez pas faire quoi que ce soit. Je suis extrêmement fatigué. Cependant, il est important pour moi de piloter ici, j’en ai besoin ».

Grand Prix de San Marino, Misano, MotoGP J.1 : Chronos FP2

14Andrea DOVIZIOSODucati1’32.198
299Jorge LORENZODucati1’32.3580.1600.160
335Cal CRUTCHLOWHonda1’32.3850.1870.027
425Maverick VIÑALESYamaha1’32.4110.2130.026
593Marc MARQUEZHonda1’32.5370.3390.126
69Danilo PETRUCCIDucati1’32.7220.5240.185
742Alex RINSSuzuki1’32.7750.5770.053
846Valentino ROSSIYamaha1’32.7860.5880.011
921Franco MORBIDELLIHonda1’32.9800.7820.194
105Johann ZARCOYamaha1’32.9850.7870.005
1126Dani PEDROSAHonda1’32.9990.8010.014
1251Michele PIRRODucati1’33.0050.8070.006
1319Alvaro BAUTISTADucati1’33.1830.9850.178
1443Jack MILLERDucati1’33.1930.9950.010
1530Takaaki NAKAGAMIHonda1’33.2741.0760.081
1629Andrea IANNONESuzuki1’33.4231.2250.149
1745Scott REDDINGAprilia1’33.5171.3190.094
1841Aleix ESPARGAROAprilia1’33.6541.4560.137
196Stefan BRADLHonda1’33.6601.4620.006
2038Bradley SMITHKTM1’33.8151.6170.155
2117Karel ABRAHAMDucati1’33.8781.6800.063
2210Xavier SIMEONDucati1’33.8961.6980.018
2312Thomas LUTHIHonda1’34.2782.0800.382
2444Pol ESPARGAROKTM1’34.4612.2630.183
2555Hafizh SYAHRINYamaha1’34.5392.3410.078
2623Christophe PONSSONDucati1’38.1545.9563.615

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP