Sous une tempête de ciel bleu la démonstration a été belle, vendredi, pour le team créé pour faire perdurer la mémoire de Marco Simoncelli. Antonelli d’abord puis Suzuki ensuite ont marqué de leur empreinte cette entame du Grand Prix d’Italie qui a aussi révélé une surprise. Il s’agit de l’invité Zannoni, une sensation d’autant plus grande que sa moto est une inconnue au niveau international. Sa TM a battu les KTM et défie les Honda. Une belle claque du petit poucet aux géants qui vont devoir laver l’affront. 

L’entame au Mugello a aussi montré une absence inquiétante du team Nieto pourtant composé de Masiá et Migno, tandis que Fenati n’est toujours pas dans le coup. Ceux-là arriveront-ils à renverser la tendance ce samedi et dès cette FP3 ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire…

Mugello Moto3™

2018

2019

FP1

1’58.078 Jorge Martin

1’58.188 Niccolò Antonelli
FP2

1’57.104 Jorge Martin

1’57.467 Tatsuki Suzuki
FP3

1’57.337 Jorge Martin

Q1

XXX

Q2

1’56.634 Jorge Martin

Warmup

1’57.126 Jorge Martin

CourseMartin, Bezzecchi, Di Giannantonio
Record

1’56.615 Danny Kent (2015)

17°dans l’air, 20°sur la piste et toujours un soleil radieux sont les belles conditions proposées aux pilotes. En 1’57.888 Rodrigo signe la première référence alors qu’Albert Arenas inaugure la liste des chute au virage 12. Toba accélère en 1’57.611. C’est le vainqueur du Qatar et le quatrième du championnat.

Migno va beaucoup mieux puisque le voilà quatrième de la séance et quatorzième aux classements combinés et donc potentiellement en Q2. ce qui n’est plus le cas d’Arón Canet, leader au classement général du championnat. L’Espagnol à la KTM ne tarde pas à réagir et de belle manière puisque le voilà avec le meilleur chrono en 1’57.444… puis en 1’57.019 !

Fenati grimpe troisième et Masaki chute au virage 1. Suzuki accélère en 1’57.047 de même que Dalla Porta et Arbolino qui suivent. Si Zannoni est 26è avec sa TM, il est toujours potentiellement en Q2 puisque son meilleur temps du vendredi le met cinquième aux classements combinés.

A dix minutes du but on retrouve Arenas sur la piste avec sa KTM réparée après sa chute. Il réalise le 20è temps. A huit minutes du but, tout le monde est dans les stands, sauf Fenati qui roule quasiment seul. Le calme avant la tempête et les derniers assauts en vue d’entrer ou de rester sur la liste des effectifs de la Q2.

A trois minutes de la fin des hostilités, tout le monde sort et le triste spectacle des tentatives de constitution de groupes à suivre se produit…

Mais le temps s’écoule et les pilotes finissent par prendre leur destin en main. Sous le drapeau à damier, c’est Arbolino qui réalise le meilleur chrono en frôlant le record de la piste avec son 1’56.637. Lopez suit ainsi que Foggia et Masiá. McPhee ferme le top 5. Canet est huitième. Antonelli ferme le top 10. Fenati est 13è et Vietti ferme la liste des présents en Q2. Zannoni en passera par la Q1 avec sa TM, avec notamment Migno et Arenas.

Grand Prix d’Italie, Mugello, Moto3, FP3 : chronos

 

Tous les articles sur les Pilotes : Tony Arbolino

Tous les articles sur les Teams : Snipers team