La première journée du Grand Prix d’Italie sur le circuit du Mugello a apporté à la fois son lot de confirmations et de surprises.

Dans le premier chapitre, on peut ranger pêle-mêle la bonne forme de Marc Márquez sur sa Honda revigorée, la puissance globale des troupes Ducati, le parcours impressionnant de Fabio Quartararo, le retour dans le clan des prétendants d’Álex Rins et même la très solide prestation de Maverick Viñales durant les essais.

A l’inverse, qui n’a pas été surpris que le meilleur chrono ait été réalisé par Francesco Bagnaia, par la 4e place provisoire de Pol Espargaró ou par la contre-performance de Valentino Rossi, poleman l’an dernier, seulement 18e vendredi soir ?

Entre ces deux tendances, ni vraiment une confirmation, ni vraiment une surprise, voir Jorge Lorenzo, vainqueur de la dernière édition stagner à la 20e position apparaît toujours triste, au vu du talent de l’intéressé…

Francesco Bagnaia, Fabio Quartararo, Danilo Petrucci, Pol Espargaró, Maverick Viñales, Marc Márquez, Álex Rins, Cal Crutchlow, Jack Miller et Franco Morbidelli se sont donc provisoirement pré-qualifiés pour la Q2, tous dans la même demi-seconde, mais ne sont pas à l’abri des 8 pilotes suivants, tous à moins d’une seconde du meilleur temps.

Pour cette FP3 de 45 minutes, les conditions de piste sont tout simplement idéales avec une température de l’air de 20° permettant aux moteurs de bien respirer, une température de piste de 28° offrant un excellent rendement aux pneus tendres, et surtout un revêtement qui se gomme avantageusement au fil des tours…

Faites vos jeux pour l’accès en Q2 !

Voici les références disponibles avant cette 3e séance MotoGP du week-end en Toscane:

Mugello MotoGP™

2018

2019

FP1

1’47.253 Andrea Iannone (Voir ici)

1’47.558 Marc Márquez (Voir ici)
FP2

1’46.735 Andrea Iannone (Voir ici)

1’46.732 Francesco Bagnaia (Voir ici)
FP3

1’46.439 Marc Márquez (Voir ici)

1’46.056 Danilo Petrucci (Voir ici)
FP4

1’47.548 Andrea Iannone (Voir ici)

Q1

1’46.771 Jack Miller (Voir ici)

Q2

1’46.208 Valentino Rossi (Voir ici)

Warmup

1’47.080 Andrea Iannone (Voir ici)

CourseLorenzo, Dovizioso, Rossi (Voir ici)
Record

1’46.208 Valentino Rossi (2018)

1’46.056 Danilo Petrucci (Voir ici)

Avant le début de la séance, les tribunes célèbres comme il se doit leur Valentino Rossi national qui a déjà dévoilé la décoration spécifique de son casque utiliser ce week-end.

À l’ouverture de la séance, c’est toujours Jorge Lorenzo qui s’élance le premier pour bénéficier d’une piste dégagée.

Les pneus utilisés sont grosso modo les mêmes qu’hier matin, à l’exception notable de Marc Márquez qui est le seul à utiliser un arrière dur aujourd’hui.

Dans son tour de chauffe, Álex Rins perd le contrôle de sa GSX–RR au virage 11. Le pilote Suzuki se relève immédiatement et court pour prendre sa 2e machine.

À l’issue du premier tour, Michele Pirro s’installe aux commandes en 1’47.137 devant Andrea Dovizioso, Maverick Viñales et Fabio Quartararo.

Au passage suivant, Andrea Dovizioso s’empare du commandement en 1’47.032 tandis que son coéquipier est en proie à un rhume.

Encore un tour et Marc Márquez allume les 2e et 3e secteurs en rouge avant de réaliser 1’46.696, soit le meilleur temps du week-end jusqu’à présent.

À cet instant, le pilote Honda précède les 3 Ducati d’Andrea Dovizioso, Jack Miller et Michele Pirro, puis les 2 Yamaha de Maverick Viñales et Valentino Rossi. Cela ne permet toutefois pas à ce dernier, 13e au combiné, d’être pré-qualifié pour la Q2.

Juste avant la fin du premier run, Fabio Quartararo produit son effort mais allume seulement le premier secteur en rouge tandis que Andrea Dovizioso bat le record de la plus grande vitesse de pointe atteinte au Mugello : 356,7 km/h !

À l’issue du premier run, la hiérarchie au combiné est donc composée de Marc Márquez, Francesco Bagnaia, Fabio Quartararo, Danilo Petrucci, Pol Espargaró, Maverick Viñales, Andrea Dovizioso, Jack Miller, Michele Pirro et Álex Rins.

Le système d’affichage des pneumatiques crée la surprise en annonçant Andrea Iannone en pneu pluie à l’arrière…

A la reprise, Jack Miller améliore et se positionne 2e, à 3 dixièmes de Marc Márquez, mais c’est Takaaki Nakagami qui crée la surprise en utilisant une combinaison tendre/tendre pour s’emparer de la pole position en 1’46.576 !

On est seulement à la mi-séance mais les secteurs s’allument en rouge un peu partout sous l’impulsion des Ducati dont certaines roulent ensemble, à l’image de Dovizioso et Pirro.

Même Tito Rabat est dans le coup et se positionne 9e, mais c’est encore une fois Takaaki Nakagami qui améliore son propre chrono en 1’46.456, juste avant que Fabio Quartararo, alors 4e au combiné, ne produise son effort et allume les 3 premiers secteurs en rouge pour se rapprocher à 42/1000 du pilote japonais.

Le rookie français poursuit alors son effort mais réédite à 2 millièmes près le même chrono que précédemment. Il en faut plus pour décourager le jeune niçois qui continue sur sa lancée et allume les 3 premiers secteurs en rouge avant de perdre un peu de temps dans le T4.

À l’issue de ce 2e run, Takaaki Nakagami, Fabio Quartararo, Marc Márquez, Francesco Bagnaia, Danilo Petrucci, Jorge Lorenzo, Pol Espargaró, Maverick Viñales et Jack Miller sont donc pré-qualifiés pour la Q2, mais les choses s’enflamment dès la reprise sous l’impulsion de Danilo Petrucci qui s’empare du record absolu du circuit en 1’46.056 !

Et, surprise, c’est bien Pol Espargaró qui se positionne en 2e position, à 3 dixièmes du pilote Ducati enrhumé.

Dans la foulée, Franco Morbidelli évince Jorge Lorenzo du top 10 alors que Valentino Rossi est pour le moment 12e

Francesco Bagnaia, Johann Zarco et Hafizh Syahrin sont alors les seuls pilotes à n’avoir pas amélioré leurs chronos.

À 5 minutes du drapeau à damier, Maverick Viñales remonte à la 9e position, ce qui exclut Andrea Dovizioso du top 10. Le pilote Yamaha poursuit sur sa lancée et se place 5e juste derrière Fabio Quartararo.

Pour le rush final, tout le monde est maintenant en pneu tendre à l’arrière et pour la plupart médium à l’avant.

Marc Márquez produit son effort et donne tout ce qu’il peut mais se hisse “seulement” 3e.

Michele Pirro améliore son propre chrono dans les 2 premiers secteurs mais perd également du temps dans la 2e partie du circuit, tout comme Valentino Rossi qui fait un passage dans les graviers alors qu’il était sur un rythme de top 5.

La séance s’arrête avec le chrono de Cal Crutchlow bloqué dans le 2e secteur, ce qui semble indiquer une chute.

Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo, Alex Rins et Valentino Rossi sont, bien entendu, les perdants les plus emblématiques de cette séance, même si e Docteur semblait tout à fait en mesure de se pré-qualifier pour la Q2.

Classement FP3 Grand prix d’Italie MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team