Si on laisse de côté les innombrables fausses–vraies rumeurs concernant la saison 2019, le véritable enjeu de ce Grand Prix d’Italie est peut-être de savoir si, cette année, Marc Márquez n’est pas invincible.

En 2017, au guidon d’une machine certes moins aboutie, le pilote Honda n’avait en effet pu laisser sa marque au Mugello : classé 6e en qualification comme en course, il ne figurait même que 13e à l’issue de la première journée, déplorant alors un manque de confiance dans son train avant !

Après 3 victoires consécutives à Austin, Jerez et au Mans, le circuit toscan pourrait donc bien préfigurer la suite de la saison en cours avec, en cas de victoire de Marc Márquez, quelque chose qui ressemblerait alors fortement au championnat 2014…

Le pilote espagnol devra pour cela vaincre les Ducati qui restent sur un succès l’année dernière et misent beaucoup sur la longue ligne droite pour faire parler la puissance de leur moteur, mais aussi les Yamaha qui avaient su l’an passé exploiter tout le reste du tracé pour s’emparer de la pole position et de la 2e marche du podium.

Au niveau des pilotes, Michele Pirro effectue son premier week-end de la saison tandis que Xavier Siméon est présent mais souffre toujours d’une grosse chute lors du test à Barcelone.

Les conditions de piste sont excellentes avec un ciel partiellement dégagé et des températures de 22° dans l’air et 32° au sol.

Voici un petit rappel de l’édition passée :

Mugello MotoGP™20172018
FP1

1’47.394 Andrea Dovizioso (Voir ici)

 1’47.253 Andrea Iannone
FP2

1’47.365 Cal Crutchlow (Voir ici)

FP3

1’46.543 Valentino Rossi (Voir ici)

FP4

1’47.690 Johann Zarco (Voir ici)

Qualification 1

1’47.058 Johann Zarco (Voir ici)

Qualification 2

1’46.575 Maverick Vinales (Voir ici)

Warm Up

1’47.345 Maverick Vinales (Voir ici)

Course

Dovizioso, Vinales, Petrucci (Voir ici)

Record

1’46.489 Andrea Iannone 2015

 

A l’extinction des feux rouges, Jorge Lorenzo est le plus prompt à s’élancer alors que l’on découvre la sélection pneumatiques tendre avant / médium arrière obtient les faveurs de la majorité des pilotes.

Dès son premier tour lancé, Maverick Vinales rate un énorme freinage en bout de ligne droite et chute sans gravité dans le bac à graviers. Le pilote espagnol a retrouvé confiance au guidon de sa Yamaha en chargeant le train avant pour bien faire chauffer son pneu avant.

Pendant ce temps, Valentino Rossi s’empare du commandement en 1’49.015 devant Jorge Lorenzo, Johann Zarco et Aleix Espargaro.

Lors de son 4e passage, Marc Márquez roule en 1’48.245 mais, surprise c’est le wild card Michele Pirro qui casse le premier la barre des 1’48 en 1’47.803 au guidon de sa Ducati GP 18. L’Italein roule à354,7

La fin du premier run, la hiérarchie est donc composée de Michele Pirro devant Andrea Dovizioso, Marc Márquez, Andrea Iannone, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Alex Rins, Cal Crutchlow, Jack Miller et Dani Pedrosa.

Johann Zarco figure alors à une modeste 15e position.

Avec sa 2e moto, Maverick Vinales réalise alors le 3e temps, à 2 dixièmes du pilote d’essais Ducati.

Le 2e run n’apporte aucune modification notable des chronos et il faut attendre le dernier quart d’heure pour voir tout d’abord Tom Luthi perdre, sans conséquence, le contrôle de sa Honda dans le virage 10.

On rappelle au passage que le team VDS ne dispose actuellement plus de team manager, et tous les membres de l’équipe belge attendent une communication les concernant en fin de journée.

Quelques minutes plus tard, Franco Morbidelli se hisse à la 6e position en ayant choisi une unique combinaison dur avant/tendre arrière.

Jack Miller la lui ravit de peu mais il est assez étonnant de voir qu’à 4 minutes du drapeau à damier, aucun secteur n’est allumé en rouge…

Il faut ainsi encore attendre 2 minutes pour voir Andrea Iannone allumer les 3 derniers secteurs et s’emparer de la pole position en 1’47.253, soit un chrono plus rapide que ceux de la première journée de l’année dernière.

Ce sera le seul fait notable de cette fin de première séance apparemment bien calme…

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar