Le team satellite de l’ambitieux et impatient constructeur KTM se dirige vers le Mugello le cœur plein d’allégresse. Une bonne humeur consécutive à la prestation du seul Pol Espargaró lors de la dernière échéance au Mans. Parti douzième, il a cravaché sa RC16 équipée des dernières évolutions pour prendre une belle sixième place, à moins de six secondes du vainqueur Marc Márquez. Un exploit qui est devenu la base de toute chose lorsque l’on porte les couleurs de KTM…

Pendant que Pol Espargaró jouait les cadors, le team Tech3 ramenait des points. Une mission accomplie par ses deux pilotes que sont Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin. En Italie, les machines autrichiennes gérées par les Français devraient aussi avoir les dernières trouvailles faites par l’usine de Mattighofen. De quoi entretenir l’espoir d’un bon résultat même si le patron Hervé Poncharal prévient : le Mugello est un juge de paix…

« Aller au Mugello pour le week-end MotoGP est toujours un grand plaisir. C’est un endroit spécial, le circuit est magnifique et le paysage en Toscane est une région unique au monde et nous aimons y aller, y courir. C’est un endroit où les fans sont incroyablement chauds et c’est l’un des endroits les plus excitants et les plus agréables du calendrier, du moins au cœur de l’équipe Red Bull KTM Tech3 » commence le Français.

« En y allant, nous ne pouvons pas non plus oublier ce que Pol Espargaró et la KTM RC16 ont réalisé dans le Grand Prix de France, un résultat incroyable pour nous tous et une grande motivation. Il a montré à l’ensemble de l’équipe et principalement aux pilotes ce que KTM peut faire, et à quel point KTM travaille. Pol avait des évolutions châssis et moteur. Ces évolutions étaient évidemment une étape. La course qu’il a faite a été incroyable et terminer si près du vainqueur a été un véritable coup de pouce pour toutes les personnes impliquées dans ce programme ».

« Nous devons maintenant courir au Mugello, une piste très difficile pour les pilotes et la moto. Comparé au Mans, il nécessite beaucoup plus de vitesse de pointe. C’est un circuit très rapide avec une très longue ligne droite, il sera donc intéressant de voir où nous en sommes et comment nous nous comparons à l’opposition. C’est un tracé fluide, avec beaucoup de changements de direction rapides. Il est donc clair que c’est un test solide pour la moto que nous pouvons utiliser comme référence pour voir où nous en sommes ».

Syahrin, French MotoGP 2019

« Je pense que Miguel et Hafizh ont tous deux obtenu un bon résultat au Mans. Tout était difficile là-bas, la piste, les conditions météorologiques, mais je pense qu’après la superbe performance de Pol Espargaró et le fait que les quatre motos KTM étaient dans les points pour la toute première fois, nous pouvons parler d’un exploit fantastique. Clairement, nous voyons le projet avancer et nous sommes impatients de voir ce qui va se passer sur le magnifique Mugello ».

Il termine : « c’est un moment très important du championnat, des courses ont lieu toutes les deux semaines. Nous savons que c’est le moment où vous devez marquer des points pour bien vous positionner dans le classement. C’est donc clairement un moment clé de la saison et nous espérons pouvoir y être présents ».  

« Nous aimerions bien sûr, comme d’habitude, être plus près des hommes de tête. Nous aimerions également essayer de nous rapprocher de Pol Espargaró et de continuer à travailler. Je pense que le fait que KTM ait cette année quatre motos et quatre pilotes différents dans la catégorie MotoGP avec différents styles de conduite a permis d’accélérer le développement et a permis de mettre à l’essai de nouvelles directions, peut-être plus extrêmes. Donc dans l’ensemble, nous sommes sur la bonne voie et nous sommes fiers d’être dans le projet KTM MotoGP. Comme beaucoup d’autres équipes et pilotes, je veux dire, nous avons hâte d’être là-bas et de commencer la FP1 en Italie ! ».


Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3