A la lecture du déroulé de cette qualification du Grand Prix d’Italie, on ne peut s’empêcher de penser que cette pole position, Marc Márquez l’a acquise plus en utilisant les ficelles du métier qu’en dominant son sujet. Ce dernier était maîtrisé par Fabio Quartararo qui a des quoi inquiéter le même Marc Marquez en course. Mais attention : l’Espagnol est impitoyable et fera ce qu’il faut pour déstabiliser l’adversaire. Indirectement, Bagnaia prévient le Français en révélant comment l’officiel Honda s’est occupé de son propre cas ce samedi après-midi…

Bagnaia fait jusqu’à présent un bon Grand Prix d’Italie. Leader le vendredi, il se retrouve huitième sur la grille de départ au terme de ce samedi, et devant Andrea Dovizioso, l’officiel Ducati. Mais pendant son tour rapide, le pilote turinois a également été le protagoniste d’une petite escarmouche avec Márquez, l’espagnol le ralentissant et ruinant ainsi la tentative de la Ducati frappée du 63.

Francesco Bagnaia explique ainsi : « Márquez avance lentement dans sa trajectoire en prétendant pousser et vous fait rater un tour rapide.  C’est quelque chose dont vous devez vous inspirer ». Mais l’Italien ne s’arrête pas à ce coup bas, car ses objectifs sont ailleurs : « à mon avis, nous travaillons dans la bonne direction. Je dois faire autant de kilomètres que possible sur la moto, ce que je ne pouvais pas faire puisque je n’ai pas terminé trois courses. Mais je dois dire que nous avons fait d’excellents progrès au cours des dernières courses. Nous nous rapprochons, l’écart n’a jamais dépassé la seconde. Nous devons continuer à progresser. J’ai toujours été quelqu’un qui ne peut pas pousser à moins qu’il ait tout sous contrôle. C’est un bon résultat cette troisième ligne, je pars près des pilotes rapides et il sera important de les suivre demain ».

« En arrivant ici au Mugello après Jerez et Le Mans, qui n’étaient pas bons, je voulais faire un résultat. Il n’y a pas besoin d’en faire trop sur cette piste avec la bonne configuration. Avec les réglages que nous avons trouvés, pour la première fois depuis le début de la saison, je me sens bien. Nous pouvons faire une bonne course. Le but sera de le finir, j’ai déjà trop abandonné. Nous devons entrer dans le top dix, nous avons le rythme mais nous devons encore nous décider sur pneu. Pour le moment nous sommes compétitifs ».

Après avoir neutralisé Bagnaia, on rappellera que Márquez a utilisé l’aspiration d’une autre Ducati, celle de Dovizioso, pour prendre la pole position.

Grand Prix d’Italie Mugello MotoGP J2 : chronos

1 93 Marc MÁRQUEZ Honda 1’45.519
2 20 Fabio QUARTARARO Yamaha 1’45.733 0.214 0.214
3 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’45.881 0.362 0.148
4 21 Franco MORBIDELLI Yamaha 1’45.959 0.440 0.078
5 43 Jack MILLER Ducati 1’46.029 0.510 0.070
6 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1’46.079 0.560 0.050
7 12 Maverick VIÑALES Yamaha 1’46.181 0.662 0.102
8 63 Francesco BAGNAIA Ducati 1’46.260 0.741 0.079
9 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’46.293 0.774 0.033
10 30 Takaaki NAKAGAMI Honda 1’46.387 0.868 0.094
11 44 Pol ESPARGARÓ KTM 1’46.433 0.914 0.046
12 51 Michele PIRRO Ducati 1’46.638 1.119 0.205
Q1 Results:
Q2 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’46.278
Q2 51 Michele PIRRO Ducati 1’46.283 0.005 0.005
13 42 Álex RINS Suzuki 1’46.539 0.261 0.256
14 53 Tito RABAT Ducati 1’46.678 0.400 0.139
15 41 Aleix ESPARGARÓ Aprilia 1’46.899 0.621 0.221
16 17 Karel ABRAHAM Ducati 1’47.028 0.750 0.129
17 99 Jorge LORENZO Honda 1’47.135 0.857 0.107
18 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’47.184 0.906 0.049
19 5 Johann ZARCO KTM 1’47.394 1.116 0.210
20 36 Joan MIR Suzuki 1’47.519 1.241 0.125
21 55 Hafizh SYAHRIN KTM 1’48.222 1.944 0.703
22 88 Miguel OLIVEIRA KTM 1’48.235 1.957 0.013
23 29 Andrea IANNONE Aprilia 1’48.303 2.025 0.068


Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac