Le sixième rendez-vous de la saison était sensible pour une usine Ducati qui avait annoncé des nouveautés sur sa moto et de l’audace à tous les étages pour contrer Marc Márquez en pleine montée en puissance sur sa Honda. Un coup d’arrêt devait être donné et effectivement, Ducati a privé de victoire le grand rival en concrétisant sur ses terres. Pourtant, il est reparti de sa campagne d’Italie plus fort au championnat qu’il n’y était arrivé. Un bilan que l’hystérie collective dans le stand des rouges célébrant la victoire de Petrucci ne peut nier. Ou était-elle là pour le masquer ?

Marc Márquez est un grand compétiteur et un impitoyable rival. Pour être à ce niveau, il faut aussi beaucoup de clairvoyance. Et la conclusion de son escapade au Mugello vaut tous les discours : « j’ai gagné contre Dovizioso, je n’ai pas perdu contre Petrucci ». Tout est dit. Et après la liesse du moment saluant la première victoire de Petrucci, son équipier Dovizioso a lâché : « Petrucci a été agressif, j’ai perdu des points et ce n’est pas bon ».

La belle entente inédite n’aura donc été qu’un mirage. La moto n’est pas la Formule 1, c’est une affaire d’homme plus que d’équipe. Mais dans tous les cas, les grandes amitiés et complicités entre équipiers, ça n’existe pas. Dovizioso s’en est rendu compte.

Alors il faut sauver les apparences et c’est Gigi Dall’Igna qui prend la parole pour éviter les débats. « C’est fantastique. Je suis heureux et fier du travail accompli ces dernières années. Le Mugello est une course extrêmement importante pour Ducati car presque tous nos employés se mobilisent pour nous soutenir, et gagner devant eux est vraiment satisfaisant ». La version officielle est une troisième victoire des rouges au Mugello. Un point c’est tout.

La suite ne fera pas sourire Dovizioso : « Danilo a fait une grande course, comme au Mans. En général, il se débrouille bien depuis le début, mais dans les premières courses, il manquait un peu le dimanche. En tout cas, ce qu’il a fait est incroyable. Il semblait être habitué à gérer de telles situations, mais c’était la première fois qu’il jouait la victoire ». Et il termine ainsi sur GPOne : « Ducati donne la chance à tous ses pilotes de gagner ». Marc Márquez n’en attendait pas tant…

Championnat MotoGP après le Mugello :

1Marc MÁRQUEZHonda115
2Andrea DOVIZIOSODucati103-12
3Álex RINSSuzuki88-27
4Danilo PETRUCCIDucati82-33
5Valentino ROSSIYamaha72-43
6Jack MILLERDucati42-73
7Cal CRUTCHLOWHonda42-73
8Maverick VIÑALESYamaha40-75
9Takaaki NAKAGAMIHonda40-75
10Pol ESPARGARÓKTM38-77
11Franco MORBIDELLIYamaha34-81
12Fabio QUARTARAROYamaha31-84
13Aleix ESPARGARÓAprilia27-88
14Jorge LORENZOHonda19-96
15Joan MIRSuzuki12-103
16Johann ZARCOKTM10-105
17Michele PIRRODucati9-106
18Francesco BAGNAIADucati9-106
19Miguel OLIVEIRAKTM8-107
20Andrea IANNONEAprilia7-108
21Stefan BRADLHonda6-109
22Karel ABRAHAMDucati3-113
23Hafizh SYAHRINKTM2-113
24Tito RABATDucati2-113

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team