Aujourd’hui, les pilotes Moto3 nous impressionnent tous quand, virage après virage, freinage après freinage, ils luttent au coude à coude, au sens premier de l’expression.

Freinages à quatre de front, contacts, aspiration à 10 cm de la roue arrière, rien ne semble effrayer ces jeunes talents dont certains sont à peine sortis de l’adolescence !

Pilote Moto3 de la SIC58 Squadra Corse de Paolo Simoncelli, Lorenzo Fellon est fait de ce métal et, depuis ses récents progrès, tient plus qu’honorablement sa place dans le groupe de furieux que seul le dernier tour départage avant d’établir un classement aussi serré qu’une boîte de sardines.

Durant cette pause estivale, le garçon a eu l’occasion de se rendre en voisin dans l’antre d’Yves Kerlo, auquel la plupart des pilotes français de Grand Prix ont fait appel au fil des décennies, que ce soit pour des échappements, un réservoir, un cadre, un carénage ou tout autre élément sur-mesure.

Aujourd’hui, l’homme a quitté sa région de Chartres pour s’installer près d’Avignon et se consacre essentiellement à la restauration des anciennes machines de compétition. Au nom de l’amitié qui le liait avec le regretté Jean-Bertrand Bruneau, alias JBB, il a entrepris de remettre à jour une bonne partie du patrimoine de celui qui a innové en permanence, et c’est à ce titre que trônait dans son atelier la Kawasaki 750 H2 imaginée en 1971, soit il y a un demi-siècle (puis construite en 1972 et utilisée par le pilote Renaud La Hondé en 1974 à Magny-Cours), par celui qui était alors à la fois étudiant dentaire et moniteur ACO. Une des caractéristiques de cette machine, première réalisation d’une très longue et très originale lignée, est son réservoir englobant vraiment les genoux et les bras de son pilote.

Après avoir pris position sur l’originale monture remise à neuf, Lorenzo Fellon a eu une réaction pour le moins explicite : « Mais, je ne peux pas me relever ! »

Autre époque, autre style de pilotage, et si les pilotes des années 70 apparaissent sans doute à juste titre comme des trompe-la-mort à la génération actuelle, nul doute que cette dernière impressionne tout autant les rescapés du Continental Circus… Tous sont des champions d’exception !

 

1972…

1974…

2017…



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Fellon