Au terme de ce samedi du Grand Prix d’Italie, on recense chez Honda des déceptions et autres actes de contrition. Jack Miller ne donne pas quitus à son équipier Rabat sur sa performance dans le top 10 tandis que Cal Crutchlow se flagelle dans le box du team LCR en criant à qui veut l’entendre que sa contre-performance lors des qualifications est d’abord la sienne. Marc Márquez n’en est pas encore là. Mais il y a de l’idée…

C’est du sixième plot de la grille de départ que le Champion du Monde s’élancera pour une course sur le tracé du Mugello qui reste ouverte. Partir ainsi de la seconde ligne n’est pas rédhibitoire sur un tel circuit, mais il n’a pas échappé à MM93 qu’il s’est fait une nouvelle fois passer devant par son équipier Pedrosa posté juste devant lui. Et avec un chrono dans la zone des 1’46 qu’il n’a pas atteinte.

Pour un pilote qui doit combler 27 points de retard sur un leader au championnat Viñales par ailleurs poleman en Toscane, on espérait mieux. L’intéressé aussi : « pour être honnête, je n’ai pas réalisé mes meilleures qualifications ce samedi. J’ai fait des erreurs et j’ai mal calculé mon coup en recherchant l’aspiration de Zarco. J’y suis allé trop tôt dans mon tour le plus rapide ».

La déception est d’autant plus grande qu’en théorie… « j’ai le meilleur second temps virtuel en additionnant mes secteurs, mais le problème est qu’on n’a pas pu les mettre bout à bout ! Maintenant, j’ai vu lors de la FP4 que j’avais un bon rythme avec les pneus usés, ce qui est positif ».

Comme pour tout le monde et partout ailleurs, le choix des pneus qui iront souffrir dans la fournaise du Mugello sera essentiel : « on souffre avec le pneu avant et c’est aussi une des causes de nos qualifications difficiles. Ils sont trop tendres. Mais on n’est pas loin d’avoir trouvé nos réglages ».

« Le warm-up sera important pour les dernières décisions sur les pneus. Le medium pourrait passer mais c’est à voir car ils perdent vite de leur efficacité sous ces températures. Quant aux tendres, je pense que personne ne les prendra ». Une dernière remarque à suivre car il un double Champion du Monde Français actuellement chez Tech3 qui y pense…

Au vu de la situation, qu’espère Marc Márquez de cette course ? « Viñales, Rossi, Dovizioso et Pedrosa sont plus compétitifs. Les Yamaha sont très fortes, elles sont bien équilibrées et elles se comportent bien à l’accélération. Surtout celle de Maverick qui me paraît être le plus rapide. Je ne serais pas surpris de le voir gagner dimanche. Quant à moi, la dernière marche du podium serait bien. Pour la victoire, il faudrait vraiment que tout se passe à la perfection ».

#ItalianGP J.2 : Chronos MotoGP

1 25 Maverick VIÑALES Yamaha 1’46.575
2 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’46.814 0.239 0.239
3 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’46.835 0.260 0.021
4 51 Michele PIRRO Ducati 1’46.878 0.303 0.043
5 26 Dani PEDROSA Honda 1’46.999 0.424 0.121
6 93 Marc MARQUEZ Honda 1’47.050 0.475 0.051
7 99 Jorge LORENZO Ducati 1’47.152 0.577 0.102
8 19 Alvaro BAUTISTA Ducati 1’47.167 0.592 0.015
9 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’47.266 0.691 0.099
10 53 Tito RABAT Honda 1’47.282 0.707 0.016
11 5 Johann ZARCO Yamaha 1’47.319 0.744 0.037
12 41 Aleix ESPARGARO Aprilia 1’47.475 0.900 0.156
Q1 Results:
Q2 5 Johann ZARCO Yamaha 1’47.058
Q2 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’47.141 0.083 0.083
13 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1’47.220 0.162 0.079
14 8 Hector BARBERA Ducati 1’47.272 0.214 0.052
15 94 Jonas FOLGER Yamaha 1’47.305 0.247 0.033
16 29 Andrea IANNONE Suzuki 1’47.625 0.567 0.320
17 76 Loris BAZ Ducati 1’47.809 0.751 0.184
18 44 Pol ESPARGARO KTM 1’47.940 0.882 0.131
19 43 Jack MILLER Honda 1’47.961 0.903 0.021
20 45 Scott REDDING Ducati 1’47.975 0.917 0.014
21 17 Karel ABRAHAM Ducati 1’48.361 1.303 0.386
22 22 Sam LOWES Aprilia 1’48.416 1.358 0.055
23 38 Bradley SMITH KTM 1’48.594 1.536 0.178
24 50 Sylvain GUINTOLI Suzuki 1’48.892 1.834 0.298


Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team