De Diana Tamantini / Corsedimoto.com

Remy Gardner inarrêtable également au Sachsenring. Un triomphe historique et un joli coup dans la perspective du championnat pour celui qui est désormais l’homme à battre.

Aucun pilote australien n’avait encore remporté trois victoires consécutives dans la catégorie intermédiaire. Son plus récent prédécesseur, Casey Stoner,  s’était par exemple arrêté à deux succès dans la catégorie 250cc de l’époque (Portugal-Chine et Malaisie-Qatar en 2005). Au Sachsenring, Remy Gardner, chargé lui aussi d’un message de motivation venu de chez lui, a écrit ce morceau d’histoire en signant sa troisième victoire consécutive, la quatrième de sa carrière. Une nouvelle démonstration de force qui lui permet d’accroître son avance au classement du championnat Moto2, également aidé par la chute de son coéquipier. Mais sans envisager plus loin, en soulignant que la saison est encore longue.

« Avant la course, mon frère m’a écrit brièvement : “Vas-y, gagne aujourd’hui et deviens le premier Australien à obtenir trois victoires consécutives dans la classe intermédiaire !” »

Aussitôt dit, aussitôt fait : Lors du 200ème GP de la catégorie, Remy Gardner n’a laissé aucune chance à ses adversaire, apportant une nouvelle preuve du grand pas en avant qu’il a fait, notamment cette saison. Une victoire historique pour lui-même, pour son pays et pour le championnat du monde, et une autre victoire importante en vue du championnat. Il compte désormais 36 points d’avance sur Raúl Fernández et 47 sur Marco Bezzecchi, qui complètent le top 3 provisoire du classement général Moto2 après 8 Grands Prix.

« Je m’attendais à une bataille longue et difficile, Raúl avait été rapide tout le weekend. En fait, lors du warm up, il avait montré un rythme légèrement supérieur au mien. » Mais de façon inattendue, le rookie espagnol a commis sa première erreur de la saison, ce qui a entraîné son abandon alors que le pilote australien était cependant déjà en tête. « Dans les deux premiers tours, j’ai vu que j’avais un meilleur rythme que lui, alors je l’ai dépassé et j’ai essayé de m’échapper, mais sans trop forcer. » C’est maintenant devenu son style dans chaque course : Du cran combiné à du calme, toujours concentré sur l’objectif. Il n’a pas déçu au Sachsenring, inscrivant un autre résultat très important.

C’est aussi le résultat d’une saine compétition entre les deux compagnons de box : Remy Gardner et Raúl Fernández semblent avoir un niveau différent de celui de leurs rivaux dans la catégorie. Deux garçons rapides qui se poussent constamment l’un l’autre, comme l’admet une fois de plus le pilote de Sydney. « Je pense que c’est un aspect essentiel », a-t-il souligné. « Il est rapide, je pense que je le suis aussi », a-t-il ajouté avec un sourire. « Nous apprenons beaucoup l’un de l’autre. Après chaque session, nous étudions les données pour toujours tirer le meilleur parti du style de chacun, et c’est la clé pour bien faire en tant qu’équipe. » Mais comme toujours, en gardant les pieds sur terre. « Le championnat est long, nous n’en sommes même pas à la moitié. Maintenant, rendons-nous à Assen. »

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Diana Tamantini

Remy Gardner, Moto2 race, German MotoGP, 20 June 2021

Remy Gardner chequered flag, Moto2 race, German MotoGP, 20 June 2021

Remy Gardner, Moto2 race, German MotoGP, 20 June 2021

Remy Gardner, Moto2 race, German MotoGP, 20 June 2021

Remy Gardner, Moto2 race, German MotoGP, 20 June 2021



Tous les articles sur les Pilotes : Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo, Red Bull KTM Ajo Moto2