Le Moto2 part à l’échauffement sur le tracé du Bugatti au Mans qui promet un Grand Prix de France froid et humide. L’exercice sera donc salvateur, mais les incertitudes seront nombreuses en course. Elles avaient déjà été d’actualité lors des qualifications…

Les prévisions y étaient ainsi littéralement imprévisibles, mais finalement c’était bel et bien des pneus pluie qu’il fallait chausser, puisque des gouttes se mettaient de nouveau à tomber en quantité suffisante. Au bout du compte, ces conditions jouaient en faveur de Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo), qui parvenait à claquer un tour en 1’50.135. Le Madrilène inscrivait ainsi sa toute première pole en catégorie intermédiaire, un quart de seconde devant Marco Bezzecchi (Sky Racing Team VR46).

Joe Roberts (Italtrans Racing Team), crédité du troisième chrono, rectifiait pour sa part joliment le tir après avoir été contraint de disputer la Q1.

La deuxième ligne sera quant à elle composée d’Arón Canet (Inde Aspar Team), d’Augusto Fernández (ELF Marc VDS Racing) et de Bo Bendsneyder (Pertamina Mandalika SAG Team). Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo), actuel leader au Championnat du Monde, partira de son côté en septième position. À ses côtés, on retrouvera Héctor Garzó (Flexbox HP40) et Stefano Manzi (Flexbox HP40). Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing) complète le Top 10.

Que va nous réserver ce warm up ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là…

Moto2™ Le Mans

2020

2021

FP1

1’51.279 Kasma Daniel

Aron Canet 1’37.535
FP2

1’37.400 Jorge Martin

Sam Lowes 1’36.307s
FP3

1’36.490 Joe Roberts

1’38.239s Rául Fernandez
Q1

1’36.731 Enea Bastianini

1’36.671 Joe Roberts
Q2

1’36.256 Joe Roberts

1’50.135 Rául Fernandez
Warm Up

1’36.859 Sam Lowes

1’55.338 Aron Canet
Course

Lowes, Gardner, Bezzecchi

Record

1’36.188 Francesco Bagnaia 2018

Il fait 11,6° dans l’air et 11,6° sur la piste. C’est le déluge sur le circuit Bugatti.

Chute d’Arenas dans le virage 4 au sortir des stands. Pneus neufs pas encore montés en température.

Souci technique pour Gardner à l’arrêt à la sortie du “chemin aux boeufs”, il rentre à son box.

C’est Bezzecchi qui s’installe à la tête des opérations en signant le meilleur temps en 2.02.257s. Manzi puis Canet s’empare de ce meilleur chrono en 2.00.433s.

Chute de Dalla Porta dans le virage 4, chicane Dunlop.

Manzi prend le leadership à 9min du finish en 2.00.249s devant Canet, Roberts, Schrotter et Garzo. 

Chute de A.Fernandez dans le virage 14.

Mais Canet ne lache rien et reprend la main en 1.57.650s. Manzi, Bulega, R.Fernandez et Bezzecchi ferment la marche du top5. Lowes est 6e.

Chute de Marcon dans le virage 14. Frayeur pour Bendsneyder…!

Garzo part également à la faute dans le virage 3. Dalla Porta s’y met de nouveau dans le même virage.

Manzi se repositionne en leader en 1.56.013s. Il devance R.Fernandez, Bezzecchi, Lowes et Luthi.

Chute de Vierge, virage 4 et de Navarro dans le virage 14

Fin de séance que conclut finalement Canet en tête en 1.55.338s devant Manzi, R.Fernandez, Bezzecchi et Lowes.

           Résultats complets :

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aron Canet