Le championnat Moto2 arrive en Italie avec un championnat dominé par deux équipiers. En effet, Rémy Gardner mène le classement général avec un point d’avance sur son compagnon d’écurie Raul Fernandez. Mais il y a de grandes différences entre les deux hommes : l’un a quelques saisons derrière lui dans la catégorie et n’a pas encore gagné cette année. Alors que l’autre est un rookie ambitieux qui se réjouit déjà de deux succès. Pour le moment, l’ambiance est bonne sous l’auvent Ajo…

Oui mais jusqu’à quand ? Les adversaires espèrent une détérioration pour en profiter à l’instar de Bezzecchi qui joue à domicile. Le pilote VR46 est à 17 points du duo arborant les couleurs KTM. De son côté, Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing), victime d’une nouvelle chute au Mans, sa deuxième de l’année, s’est vu repoussé au quatrième rang.

Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2), qui s’est souvent hissé parmi les trois premiers en Toscane à l’époque du Moto3, suit au classement, accompagné de Joe Roberts (Italtrans Racing Team) et d’Arón Canet (Inde Aspar Team), partis tous deux à la faute dans la Sarthe. Marcel Schrötter (Liqui Moly Intact GP), Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia), qui n’a jamais couru au Mugello et Xavi Vierge (Petronas Sprinta Racing), embarqué par Sam Lowes lors du précédent rendez-vous, complètent le Top 10.

Que va nous réserver ce Grand Prix d’Italie ? La FP1 nous donnera une indication et avant de s’y lancer, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là sur le Mugello.

 

Mugello Moto2™

2019

2021

FP1

1’52.514 Luca Marini

FP2

1’51.986 Luca Marini

FP3

1’51.625 Augusto Fernández

Q1

1’51.659 Xavi Vierge

Q2

1’51.129 Marcel Schrötter

Warm Up

1’52.158 Enea Bastianini

Course Alex Marquez, Marini, Lüthi
Record

1’51.129 Marcel Schrötter (2019)

20.5° dans l’air et 32° sur la piste et une tempête de ciel bleu sont les conditions proposées aux pilotes pour les 40 minutes d’exercice.

La première référence revient à Raul Fernandez en 1’52.946. On rappellera que l’Espagnol découvre le Mugello avec une Moto2…Arbolino, troisième, est dans le même cas. Entre les deux, Schrotter, celui qui tient le record de la piste. Bezzecchi et Sam Lowes ferment ce premier top 5. Le leader du championnat Gardner débute huitième. Navarro atteint les 300 km/h en pointe.

Bezzecchi fait parler sa susceptibilité nationale en pointant en tête au terme du premier quart d’heure en 1’52.606. Di Giannantonio apporte sa pierre à l’édifice en s’installant second. A mi séance, la grande majorité rejoint les stands. On va passer des pneus neufs pour défier le chrono.

Sam Lowes est le premier à changer la donne avec son 1’52.295. Il accélère même en 1’52.004. Derrière, Gardner arrive troisième suivi de Joe Roberts. Di Giannantonio est repoussé cinquième.

Gardner est néanmoins le premier à passer la barre de 1’52 en portant la marque à 1’51.984. On est entré dans les cinq dernières minutes. Arbolino, le rookie est à présent troisième devant Vierge et Augusto Fernandez.

Sous le drapeau à damier, c’est Joe Roberts qui clôture les débats en 1’51.746. Il devance Gardner, Sam Lowes puis les deux rookies Raul Fernandez et Tony Arbolino. Bezzecchi est huitième et Di Giannantonio dixième.

Classement de la FP1 du Grand Prix d’Italie Moto2 au Mugello:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joe Roberts

Tous les articles sur les Teams : Italtrans Racing Team