C’est avec un championnat rassemblant les trois premiers du classement général en 6 points que le Moto2 a entamé son cinquième round au Mans. Remy Gardner (Kalex, Red Bull KTM Ajo), Sam Lowes (Kalex, ELF Marc VDS Racing) et Raúl Fernández (Kalex, Red Bull KTM Ajo) sont les protagonistes mais ne sont pas les seuls à pouvoir nourrir de saines ambitions. A 17 points du leader, Fabio Di Giannantonio (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2) est ainsi le dernier vainqueur en date tandis que Marco Bezzecchi (Kalex, Sky Racing Team VR46), son dauphin à Jerez, ne compte que 13 unités de retard et ne lâche rien…

Parmi ces noms, on note celui du rookie Raúl Fernández qui compte déjà une victoire dans la catégorie cette saison, à la différence de son équipier et leader provisoire au classement général Remy Gardner. Entre les deux pilotes Ajo, on trouve Sam Lowes, sur le podium en Espagne, et vainqueur au Mans l’an passé. Il s’agissait d’ailleurs de la première victoire du Britannique en quatre ans.
Derrière, le break est fait avec Joe Roberts (Kalex, Italtrans Racing Team), actuellement sixième à 38 points. La suite a pourtant montré qu’il ne faut pas l’oublier…

En effet, au terme de trois séances d’essais libres disputées avec les aléas de la météo mancelle, le Californien a su composer avec les éléments et s’arracher de la qualification #1 pour se positionner en première ligne, derrière le rookie Raúl Fernández  et Marco Bezzecchi.

Arón Canet, le premier pilote “non-Kalex”, est en 4e position sur sa Boscoscuro ex-Speed Up du team Inde Aspar, aux côtés de Augusto Fernández (Kalex, ELF Marc VDS Racing) qui n’a par ailleurs aucun lien de parenté avec le poleman, et de Bo Bendsneyder (Kalex, Pertamina Mandalika SAG Team).

Pour retrouver les hommes forts du championnats, il faut regarder à la 7e place pour Remy Gardner, à la 10e pour Sam Lowes, voire même à la 15e en ce qui concerne le dernier vainqueur en date Fabio Di Giannantonio !

Mais tout ça, c’est déjà de l’histoire ancienne : Place au direct avec un ciel toujours incertain et une piste maintenant globalement sèche avec des patchs d’humidité et des températures de 16° dans l’air et 21° au sol.

Le tableau bien connu..

Moto2™ Le Mans

2020

2021

FP1

1’51.279 Kasma Daniel

Arón Canet 1’37.535
FP2

1’37.400 Jorge Martin

Sam Lowes 1’36.307s
FP3

1’36.490 Joe Roberts

1’38.239sArón Canet
Q1

1’36.731 Enea Bastianini

1’36.671 Joe Roberts
Q2

1’36.256 Joe Roberts

1’50.135 Raúl Fernández
Warm Up

1’36.859 Sam Lowes

1’55.338 Arón Canet
Course

Lowes, Gardner, Bezzecchi

Raúl Fernández, Gardner, Bezzecchi
Record

1’36.188 Francesco Bagnaia (2018)

A l’extinction des feux rouges… Tout le monde est en pneus slicks et c’est Marco Bezzecchi qui fait le meilleur départ et arrive en tête à la chicane Dunlop.

Les pilotes roulent sur des œufs sur cette piste séchante lors du premier tour et on ne déplore aucune chute lors des premières centaines de mètres, du moins jusqu’à ce que Arón Canet s’envole au Chemin aux bœufs.

À l’issue du premier tour, Marco Bezzecchi précède Raúl Fernández, Joe Roberts, Héctor Garzó (Kalex, Flexbox HP 40, #40), Bo Bendsneyder, Lorenzo Baldassarri (MV Agusta, MV Agusta Forward Racing, #7), Xavier Vierge (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #97), Sam Lowes et Remy Gardner tandis que Augusto Fernández (Kalex, Elf Marc VDS, #37) part à la faute.

Rapidement, Sam Lowes accroche Xavier Vierge alors que Joe Roberts s’empare de la deuxième position …juste avant de perdre le contrôle de sa Kalex au virage #9.

En tête, Raúl Fernández et Marco Bezzecchi possèdent plus d’une seconde d’avance au bout de cinq tours sur un groupe de cinq pilotes composé de Bo Bendsneyder, Remy Gardner, Tony Arbolino (Kalex, Liqui Moly Intact GP, #14), Héctor Garzó et Fabio Di Giannantonio.

Ce dernier devient rapidement le sujet du courroux d’Héctor Garzó qui se retrouve dans le bac à graviers en agitant son doigt…

Après ce début de course pour le moins mouvementé, on constate que le rookie Raúl Fernández commence à s’échapper, le pilote Red Bull KTM Ajo possédant presque une seconde et demie d’avance au bout de neuf tours.

À 10 secondes du leader, le peloton est maintenant emmené par Marcel Schrötter (Kalex, Liqui Moly Intact GP, #23) devant Cameron Beaubier (Kalex, American Racing, #6).

A la mi-course, Tony Arbolino commence à mettre la pression sur le leader du championnat Remy Gardner.

Tom Lüthi (Kalex, Pertamina Mandalika SAG Team, #12) part à la faute au moment où Remy Gardner s’empare de la troisième position, à 10 tours de l’arrivée.

A 6 tours du drapeau à damier, Marco Bezzecchi commet une erreur au garage vert, ce dont profite Remy Gardner pour passer en deuxième position.

Cameron Beaubier, alors 6e, chute à la Dunlop un tour plus tard.

Pole position et première victoire en Moto2 pour le rookie Raúl Fernández qui prend au passage la deuxième place du championnat, à seulement 1 point de son coéquipier Remy Gardner : Splendide !

Classement du Grand Prix de France Moto2 au Mans :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Ajo Motorsport, Red Bull KTM Ajo Moto2