ARTICLE MIS A JOUR JUSQU’A LA FIN DE LA COURSE

La cinquième manche de la saison MotoGP va s’élancer sur un tracé du Mans qui promet un Grand Prix de France indécis en raison des conditions atmosphériques. Deux Français sont en lice pour un nouveau jour de gloire national déjà vécu cette année au Qatar. Mais cette édition au Bugatti est un grand saut dans l’inconnue au vu du nombre de chutes déjà enregistré depuis le début de ce week-end…

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a égalé Sete Gibernau et Loris Capirossi au nombre de poles établis en catégorie reine, à savoir 13. Le Niçois avait précédemment dominé les qualifications à deux reprises sur cette piste sarthoise : en 2015 dans le cadre du Moto3 et la saison passée.

C’est la deuxième année consécutive qu’un Français part de la pole au Mans et la quatrième fois qu’un tel scenario se produit, sachant que Johann Zarco (Pramac Racing) et Christian Sarron avaient respectivement excellé dans cet exercice en 2018 et 1987. ‘El Diablo’ rêverait à présent de devenir le deuxième tricolore à remporter son épreuve nationale après Pierre Monneret. C’était à Reims en 1954.

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), vainqueur de l’édition 2017, partira de la deuxième place et c’est son meilleur résultat en neuf courses. Il faut par ailleurs remonter au GP d’Italie 2017 pour voir les deux représentants du team officiel Yamaha pointer aux avant-postes.

Jack Miller (Ducati Lenovo Team), auteur du troisième temps de cette Q2, figurait déjà en première ligne sur les deux ultimes rendez-vous. Plus aucun Australien n’a enchaîné deux victoires en catégorie reine, depuis ces prestations de Casey Stoner à Jerez et Estoril en 2012.

Johann Zarco (Pramac Racing), cinquième et deuxième pilote Ducati sur la grille, a toujours figuré sur une des deux premières lignes cette année. À ce jour, quatre Français ont triomphé en catégorie reine. Peut-il être le cinquième ?

Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui s’est illustré à trois reprises dans la Sarthe en MotoGP, occupera la sixième position sur la grille, comme ça avait déjà été le cas au Portugal. Cela étant, ce sont ses pires qualifications sur cette piste à ce niveau de la compétition.

Lorenzo Savadori (Aprilia Racing Team Gresini), qui accédait pour la toute première fois à la Q2, aura signé le 11e chrono. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) seront respectivement 14e et 15e sur la grille. Ces deux dernières années, ils n’avaient déjà pas atteint le Top 12 en qualifications.

Que va nous réserver cette course du Grand Prix de France ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là.

MotoGP™ Le Mans

2020

2020

FP1

1’43.804 Bradley Smith (Voir ici)

1’38.007 Jack Miller (Voir ici)
FP2

1’34.133 Jack Miller (Voir ici)

1’31.747 Johann Zarco (Voir ici)
FP3

1’32.319 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’40.736 Marc Marquez (Voir ici)
FP4

1’32.528 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’32.857 Fabio Quartararo (Voir ici)
Q1

1’31.952 Danilo Petrucci (Voir ici)

1’42.550 Lorenzo Savadori (Voir ici)
Q2

1’31.315 Fabio Quartararo (Voir ici)

1’32.600 Fabio Quartararo (Voir ici)
Warm Up

1’32.869 Franco Morbidelli (Voir ici)

1’44.515 Danilo Petrucci (Voir ici)
Course

Petrucci, Alex Marquez, Pol Espargaro (Voir ici)

Jack Miller Johann Zarco Fabio Quartararo
Record

1’31.185 Johann Zarco (2018)

La course comportera 27 tours et le ciel semble vouloir être clément. Voici les premières images en direct…

La course est déclarée sèche. 18° dans l’air, 32° sur la piste sèche, pour le moment…

Le ciel s’assombrit, ce qui n’est jamais une bonne nouvelle au Mans… Au départ, Miller passe devant avec Vinales et Quartararo dans son sillage. Quartararo suit comme Nakagami. Zarco est 11e.

Pol Espargaro se fait une frayeur, accrochage avec Morbidelli néanmoins. L’italo brésilien chute et semble souffrir de son genou. C’était au virage 11. Rins est déjà cinquième, Mir neuvième. Vinales a pris la tête après deux tours. Bagnaia est 19e.

La pluie est annoncée par les commissaires. Le flag to flag est autorisé, soit le changement de machine. Quartararo prend la tête. Miller résiste, le duel est viril entre les deux. Vinales perd confiance. Rins et Marc Marquez recolle aux hommes de tête. L’averse est maintenant plus forte. Tout va changer.

Miller se rate, il pleut fort. Tout le monde rentre et change de moto. Mir chute, Oliveira coupe la route sur la pitlane à Rossi, Rins chute au virage 4. C’est la catastrophe pour Suzuki. Marc Marquez est en tête. 22 tours d’une nouvelle course est lancée. Bagnaia est remonté cinquième.

Les deux pilotes Ducati reçoivent une pénalité de double long lap. Marc Marquez mène pour un peu plus d’une seconde sur Quartararo, Miller est à près de 4s avec une pénalité à purger, Nakagami mène le reste du peloton à plus de 17s. Zarco est cinquième à 22s. Miller passe second à un train d’enfer mais doit faire ses deux pénalités. Marc Marquez chute. Quartararo est en tête.

Miller fait sa première pénalité et reste second à 1s6 de Quartararo. Zarco est le pilote le plus rapide, mais il est quatrième à 21s. Miller fait sa seconde pénalité. Il est à 2s de Quartararo. L’officiel Ducati est l’homme fort. La pénalité est due à une vitesse excessive dans la rentrée des stands.

Fabio Quartararo reçoit une pénalité pour son changement de moto. Il est vrai qu’il a failli prendre la moto de Viñales en se trompant de lieu d’arrêt… Il accomplit sa punition.

Savadori est trahi par son Aprilia. Marc Marquez a rejoint la course et il est le plus rapide sur la piste. Quartararo est à 5s de Miller, il a 12s d’avance sur Nakagami poursuivi par Zarco. Oliveira chute au virage 3, il était neuvième.

Alex Marquez est cinquième, Petrucci septième. Rins chute pour la seconde fois et la troisième fois consécutive en trois courses. La piste s’assèche, il a un pneu soft arrière, Quartararo est en médium.

Zarco passe troisième à 12 tours du but. Le ciel se dégage… Miller est devant, il lâche deux dixième à Quartararo qui est à 4s, Zarco est à 15s. Nakagami et Alex Marquez complètent le top 5. Marc Marquez est remonté 12e.

Aleix Espargaro est trahi par son Aprilia. Johann Zarco sonne la charge avec des temps au tour qui lui laisse espérer un retour sur les deux hommes de tête. Il est à 11s. Il tourne deux secondes au tour plus vite. Il reste 10 tours…

Marc Marquez chute à nouveau. Cette fois pour le compte au virage 6.

Zarco poursuit son offensive. Il est à 3s6 de Quartararo et à 8s7 de Miller. La piste est majoritairement sèche. Il reste 7 tours.

Le pilote Pramac Ducati passe la Yamaha de son compatriote à 6 tours du terme. Il lui reste 7s à aller chercher pour la victoire sur Miller. Bagnaia est sixième.

Les 5 derniers tours son haletants. Zarco est à 6s3 de Miller. Quartararo est 3s derrière lui. Bagnaia vise la quatrième place qui limiterait les dégâts au championnat.

Zarco fait ce qu’il peut mais Miller gère son affaire. Il manquera peut-être deux tours au Français pour concrétiser à domicile… Il à 4s7 à 3 tours du but.

Sous le drapeau à damier, Miller remporte sa seconde victoire consécutive après l’Espagne, Zarco termine dans son sillage après une remontée incroyable, Quartararo est troisième et reprend la tête du championnat à Bagnaia cependant solide quatrième qui ne perd la tête du général que pour un point. Petrucci ferme le top 5 avec la KTM Tech3. Vinales est seulement dixième, derrière Lecuona qui le bat sur la ligne. Alex Marquez est septième et premier Honda devant Nakagami et Pol Espargaro. Rossi est onzième

Au championnat, Bagnaia suit Quartararo pour un point, Zarco est à 12 points et Miller à 16…

Classement du Grand Prix de France MotoGP au Mans :

Crédit classement : MotoGP.com