A Portimao ce samedi après-midi, il y a eu un miracle. Le premier à le reconnaitre est le miraculé qui est Aron Canet. En chutant à un endroit très délicat de ce tobogan portugais, le pilote Aspar a aussi brisé le charme d’un circuit seulement magnifique uniquement dédié au courage et à l’art du pilotage. Avec ses portions à l’aveugle faisant appel à l’instinct, il est aussi un danger permanent pour celui qui tombe au mauvais endroit au mauvais moment. Heureusement pour le pilote espagnol, seul le lieu était délicat. L’instant, lui, a été favorable. Mais ça s’est joué à peu…

Âmes sensibles s’abstenir… Le Moto2 a connu son miracle lors de sa séance qualificative et Aron Canet peut se féliciter qu’en haut lieu, on l’ait à la bonne. A la chance, il peut aussi associer ses collègues pilotes qui ont employé leur talent à l’éviter alors qu’il gisait pleine piste, en bas d’une bosse prise à grande vitesse et à l’aveugle…

« Je suis heureux d’avoir vu la Vierge »

Le pilote Aspar raconte : « je suis heureux d’avoir vu la Vierge aujourd’hui et d’avoir été indemne. Quand je suis tombé, j’ai eu très peur, parce que mon pneu était froid et la moto s’est soulevée et a fait un wheelie dans la descente. Quand le pneu a heurté l’asphalte, l’avant s’est fermé. La chance, c’est que la chute s’est faite en douceur ».

« Plusieurs pilotes sont arrivés et ont failli m’écraser, mais heureusement, il ne s’est rien passé. Finalement, nous sommes revenus en piste dans les cinq dernières minutes et j’ai obtenu un 1’43.0 après la chute, avec un rythme cardiaque assez élevé. Nous allons certainement aller de l’avant demain ». Le reste en images…




Tous les articles sur les Pilotes : Aron Canet

Tous les articles sur les Teams : Aspar MotoGP Team