Le Grand Prix du Qatar arrive à son jour fatidique de la course qui sera la première de la saison en Moto2. Une échéance que Sam Lowes (Kalex, Elf Marc VDS, #22) abordera de la pole position, sa douzième en carrière et donc sa première de l‘année. L’Anglais est accompagné sur la première ligne de deux surprises : Le rookie Raúl Fernández (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #25) et Bo Bendsneyder, enfin équipé d’un châssis allemand (Kalex, Pertamina Mandalika SAG Team, #64)…

Deux invités à la grande table qui font barrage à un Marco Bezzecchi (Kalex, SKY Racing Team VR46, #72) désigné comme le grand rival de Sam Lowes dans cette campagne. Il est sur la seconde ligne avec Joe Roberts (Kalex, Italtrans Racing Team, #16), nouveau chez Italtrans Racing Team et Remy Gardner (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #87) débutant chez Red Bull KTM Ajo. L’Australien aurait certainement pu mieux faire, s’il n’avait pas été contraint de relâcher son effort en raison d’un drapeau jaune, provoqué par la chute de Xavi Vierge (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #97) toujours chez Petronas Sprinta Racing.

Jake Dixon (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #96),  l’équipier de l’Espagnol, devait s’élancer de la septième place mais devra rendre trois positions suite à une sanction. Fabio Di Giannantonio (Kalex, Federal Oil Gresini, #21) et Jorge Navarro (Boscoscuro, MB Conveyors Speed Up, #9). Celestino Vietti (Kalex, Sky Racing Team VR46, #13), autre promu du Moto3, complètent le Top 10.

Trois pilotes ont été déclarés inaptes, suite à des blessures survenues en début de week-end: Marcos Ramirez (Kalex, American Racing, #42) souffrant d’une fissure de l’humérus, Simone Corsi (MV Agusta, MV Agusta Forward Racing, #24) pénalisé par son avant-bras déjà précédemment blessé, ainsi que Barry Baltus (NTS, NTS RW Racing GP, #70) qui a subi une fracture du poignet.

Pour les 27 autres, il faudra composer avec un vent très fort durant les 20 tours de la course, qui va se dérouler sous les projecteurs de Losail, avec des températures de 21° dans l’air et 24° sur l’asphalte.

Qatar 1 Moto2

2020

2021

FP1

1’59.168 Tom Lüthi

2’00.305 Marco Bezzecchi
FP2

1’58.421 Joe Roberts

1’58.959 Sam Lowes
FP3

1’59.019 Aron Canet

2’00.335 Arón Canet
Q1

1’58.422 Marcel Schrötter

1’59.354 Fabio Di Giannantonio
Q2

1’58.136 Joe Roberts

1’58.726 Sam Lowes
Warmup

1’59.565 Tetsuta Nagashima

2’00.332 Joe Roberts
Course

Nagashima, Baldassarri, Bastianini

Lowes, Gardner, Di Giannantonio
Record

1’58.136 Joe Roberts 2020

Sur la grille de départ on constate que seul Hafizh Syahrin (NTS, NTS RW Racing GP, #55) a fait un choix différent de ses petits camarades.

A l’extinction des feux rouges… Bo Bendsneyder fait le meilleur départ mais se fait doubler dès le premier virage par Marco Bezzecchi.

À l’issue du premier tour, l’Italien précède Sam Lowes, Bo Bendsneyder, Raul Fernandez et Jake Dixon.

Finalement, Marco Ramirez a tenté de participer… en vain !

Au passage suivant, Sam Lowes s’empare du commandement alors qu’un groupe de huit pilotes comprenant également Remy Gardner, Fabio Di Giannantonio et Joe Roberts s’est maintenant détaché du peloton.

Le Britannique hausse alors le rythme et parvient à se créer un écart de plus d’une demi seconde sur Raul Fernandez qui a pris le meilleur sur Marco Bezzecchi.

Derrière le très expérimenté Sam Lowes, le rookie Raul Fernandez parvient à réduire l’écart à 4 dixièmes pendant que Remy Gardner et Marco Bezzecchi se battre comme des chiffonniers.

L’Australien prend finalement l’avantage sur l’italien dans le septième tour pendant que Lorenzo Baldassarri (MV Agusta, MV Agusta Forward Racing, #7) chute au virage #4.

Remy Gardner semble le plus rapide en piste et rejoint immédiatement son coéquipier. Le dépassement ne tarde pas…

Pendant la passe d’armes, Sam Lowes s’est ménagé une confortable avance d’une seconde et demie à la mi-course, qui le met au moins provisoirement à l’abri d’une attaque à l’aspiration.

Durant la seconde partie de course, les positions et les écarts se stabilisent, même si le rythme s’accélère au fur et à mesure que les réservoirs se vident…

Alors 16e, Xavi Vierge (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #97) part au sol à la suite d’une attaque d’Arón Canet (Boscoscuro, Aspar team, #44) à six tours de l’arrivée.

Dans la foulée, Fabio Di Giannantonio fait la jonction sur Marco Bezzecchi pour la quatrième place.

En tête, le petit train avance inexorablement et seul Raul Fernandez commence à sentir la pression de Marco Bezzecchi et Fabio Di Giannantonio. Il reste 4 tours…

Le jeune Espagnol voit son premier podium s’éloigner quand Marco Bezzecchi prend le meilleur un tour plus tard, puis disparaître quand Fabio Di Giannantonio fait de même quelques virages plus loin.

Derrière Sam Lowes qui possède plus de deux secondes d’avance sur Remy Gardner, le suspense se cantonne donc à la troisième marche du podium qui, de toute façon, sera italienne.

Au final, Fabio Di Giannantonio place une attaque victorieuse dans le triple droit sur Marco Bezzecchi, une belle façon de rendre hommage à Fausto Gresini !

Victoire sans contestation possible pour Sam Lowes, malgré une chute ce matin au warmup et une moto qui bougeait pas mal dans le vent. On connaît le favori pour le week-end prochain…

God save le Queen !

Classement du Grand Prix du Qatar Moto2 à Losail :

Crédit classements : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team