Pour la deuxième fois cette saison, c’est à nouveau Sam Lowes (Kalex, Elf Marc VDS, #22) qui s’élancera de la pole position à Losail, mais cette fois pour un Grand Prix de Doha qui succède à celui du Qatar du weekend dernier. Le Britannique aura de nouveau dominé ses adversaires en qualifications le samedi, au grand dam d’un Remy Gardner (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #87) dauphin au championnat qui a tout tenté pour déloger l’Anglais dans son ultime tentative… 

L’Australien était même en avance à l’issue des trois premiers secteurs. Oui mais voilà, le n°87 laissait échapper quelques précieux centièmes sur la fin en contrôlant une figure imposée par la loi de la gravité. La première place restait ainsi propriété du leader du championnat du monde. Cependant, exactement comme dimanche dernier, Sam Lowes a chuté ce matin lors du warmup enlevé par Marco Bezzecchi (Kalex, SKY Racing Team VR46, #72).

L’Italien quatrième du championnat hérite pour sa part de la troisième position à un peu plus d’un quart de seconde du Britannique. Raúl Fernández (Kalex, Red Bull KTM Ajo, #25), qui avait survolé la journée du vendredi, emmènera de son côté la deuxième rangée. L’Espagnol y sera accompagné de Jake Dixon (Kalex, Petronas Sprinta Racing, #96), un des repêchés de la Q1 et d’Ai Ogura (Kalex, Idemitsu Honda Team Asia, #79).

Fabio Di Giannantonio (Kalex, Federal Oil Gresini, #21), troisième du championnat, et Joe Roberts (Kalex, Italtrans Racing Team, #16) partiront quant à eux septième et huitième. Arón Canet (Boscoscuro, Solunion Aspar team, #44) et Augusto Fernández (Kalex, Elf Marc VDS, #37) compléteront le Top 10 sur cette grille.

Il fait 22° dans l’air et 25° sur la piste quand les 28 pilotes se mettent en grille avec un vent soufflant toujours assez fort pour les 20 tours que comportera la course.

Seul Hafizh Syahrin (NTS, NTS RW Racing GP, #55) se distingue au niveau pneumatique en optant pour un tendre à l’avant.

Qatar 1 Moto2

2021 GP1

2021 GP2

FP1

2’00.305 Marco Bezzecchi

1’59.931 Fabio Di Giannantonio
FP2

1’58.959 Sam Lowes

1’58.541 Raúl Fernández
FP3

2’00.335 Arón Canet

2.00.878 Sam Lowes
Q1

1’59.354 Fabio Di Giannantonio

1.59.592 Jorge Navarro
Q2

1’58.726 Sam Lowes

1’59.055 Sam Lowes
Warm Up

2’00.332 Joe Roberts

1’59.821 Marco Bezzecchi
Course

Lowes, Gardner, Di Giannantonio

Lowes, Gardner, Fernández
Record

1’58.136 Joe Roberts (2020)

A l’extinction des feux rouges… Remy Gardner prend le meilleur sur ses adversaires mais se fait déborder à l’abord du premier virage par Marco Bezzecchi.

À la fin du premier tour, un groupe de quatre pilotes emmenés par Marco Bezzecchi s’est déjà détaché. Sam Lowes, Raúl Fernández et Remy Gardner en font également partie.

Le peloton, dirigé par Joe Roberts, Ai Ogura et Arón Canet concède immédiatement du terrain. Quasiment deux secondes séparent les deux groupes à l’issue du deuxième tour.

En tête, Sam Lowes prend l’avantage au bout de la ligne droite et tente de s’échapper dans la foulée.

Le rythme continue à s’accélérer mais c’est pour le moment Remy Gardner le plus rapide. L’Australien, qui a perdu un peu de temps lors d’un freinage un peu trop optimiste, revient sur Marco Bezzecchi et le passe au cinquième tour, emmenant avec lui son coéquipier Raúl Fernández.

Joe Roberts, qui essayait de ramener le peloton sur le groupe de tête, part à la faute au virage #14. L’Américain se relève immédiatement mais, du coup, les hommes aux avant-postes possèdent maintenant plus de quatre secondes d’avance sur le paquet.

Dans le peloton, Cameron Beaubier (Kalex, American Racing, #6) part à la faute au virage #8 sans gravité. Le pilote American Racing avait jusque-là fait un week-end très honnête, en particulier en réalisant le sixième temps de la FP3 avant de se qualifier 14e.

A la mi-course, la hiérarchie est inchangée pour le groupe de tête très compact qui possède maintenant quasiment six secondes d’avance sur un peloton emmené par Fabio Di Giannantonio.

En quelques minutes, Tom Lüthi (Kalex, Pertamina Mandalika SAG Team, #12) part à la faute à grande vitesse puis Marcel Schrötter (Kalex, Liqui Moly Intact GP, #23) et Jack Dixon se retrouvent également au sol quelques instants plus tard.

A cinq tours du drapeau à damier, Remy Gardner réalise le meilleur tour en course tandis que Arón Canet tâte également du bitume dans le dernier virage. La pression est sur le Britannique…

A trois tours de la ligne d’arrivée, le pilote Marc VDS réalise le meilleur tour en course et maintient un avantage de 3 dixièmes sur l’Australien.

Sam Lowes poursuit son effort et continue à allumer les secteurs en rouge mais à l’entame du dernier tour, Remy Gardner franchit la barre des 1’59 et maintient la pression dans la selle de la Kalex bordeaux et jaune.

Flegme britannique oblige, Sam Lowes ne craque pas et franchit la ligne d’arrivée en tête, pour la deuxième fois consécutive cette année.

Superbe prestation du Britannique au sommet de son art, de l’Australien aussi vaillant que son père, mais aussi de l’Espagnol Raúl Fernández qui, ne l’oublions pas, est un rookie justement récompensé par la troisième marche du podium.

La caméra de Dorna montre le pilote Marc VDS à la limite de la bordure verte, et on espère qu’aucune sanction deviendra entacher cette superbe course…

Au championnat, Sam Lowes possède 50 points sur 50 possibles. Suivent Remy Gardner avec 40 points, Raúl Fernández avec 27 points et Marco Bezzecchi avec 26 points.

Classement du Grand Prix Moto2 de Doha : 

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team