S’il n’y avait pas Pedro Acosta en Moto3, il serait évident que Raúl Fernández apparaitrait comme la grande révélation de cette première partie de saison en Grand Prix. Les deux évoluent sous les identiques couleurs KTM et le duo en devenir fait l’objet des mêmes convoitises de la part des adversaires. Un sujet sensible que l’on a verrouillé dans un premier temps du côté de l’Autriche puisque les deux jeunes espagnols ne sont plus trouvables sur la liste du marché des transferts. Mais l’année n’est pas terminée, et Raúl Fernández a bien l’intention de monter encore un peu plus en puissance…

Le bilan de Raúl Fernández après ses neuf premières courses en Moto2 de carrière est déjà éloquent. Il a terminé à six reprises sur le podium. Le nouveau venu de 20 ans sur la grille est monté deux fois sur la plus haute marche du podium : il a remporté à la fois le Grand Prix à Portimao au Mans et la dernière épreuve à Assen. « Ce fut un premier semestre incroyable » dit-il. « A part l’erreur du Grand Prix d’Allemagne, c’était un départ presque parfait, surtout compte tenu du fait que j’étais un nouveau dans la catégorie.  Les résultats sont un rêve devenu réalité et bien sûr j’en suis très heureux ».

Le point culminant pour l’Espagnol n’est pas la première victoire en Moto2 à Portimão, mais le succès aux Pays-Bas. « Pour moi personnellement, Assen a été le meilleur moment. Gagner de cette façon après l’erreur au Sachsenring m’a donné beaucoup de confiance en moi. Il n’y a pas de meilleure façon de terminer le premier semestre », s’enthousiasme Fernández.

Et le quintuple vainqueur en Grand Prix le précise : « je ne remercierai jamais assez l’équipe de m’avoir donné la chance et tous les moyens d’atteindre mon potentiel. Ce fut un plaisir de mûrir sous l’aile d’Aki Ajo, il m’a beaucoup aidé. Les bons résultats sont la récompense de tout le travail que j’ai fait auparavant. Et c’est sans doute très important ».

Raul Fernandez

Raúl Fernández : « je dois d’abord m’éteindre un moment pour remonter sur la moto »

La recrue Moto2 profite de la pause estivale pour se reposer puis se préparer pour la seconde moitié de la saison. « Je veux me détendre quelques semaines, le reste du temps je vais m’entrainer et me préparer au mieux pour mon retour sur la piste. Mais je dois d’abord m’éteindre un moment pour remonter sur la moto avec plein d’enthousiasme et me donner à cent pour cent comme avant », révèle-t-il.

Pendant cette première partie de campagne, Raul Fernandez a été approché par Petronas pour le guidon d’une de ses Yamaha. KTM a mis le holà à cette offensive. A présent, l’Espagnol semble heureux de suivre le sillon de la marque autrichienne et deux options s’offrent à lui : une montée en MotoGP sous les couleurs Tech3 pour y retrouver sur la RC16 son équipier actuel Remy Gardner, leader du championnat, et aussi premier rival pour la couronne. Ou faire une seconde année en Moto2, sous les mêmes couleurs, ce qui lui permettrait d’envisager le MotoGP en 2023 avec plus d’options…

Raul Fernandez

Classement championnat Moro2 après Assen (9/19) :

Gardner

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo Moto2