Le cas de Sam Lowes au regard de la réglementation sur le droit de séjour dans l’espace Schengen n’est pas encore à proprement parler une « affaire », mais c’est un épisode qui mérite attention. Tout est parti d’une révélation de Speedweek mentionnant le fait qu’un sujet britannique, pilote de son état, avait été contrôlé par les autorités néerlandaises à l’aéroport, ce qui avait amené à constater une infraction. Ainsi, l’intéressé aurait passé plus de 90 jours dans l’UE au cours des 180 derniers jours, ce qui est interdit aux citoyens britanniques depuis le Brexit le 1er janvier 2021. Par élimination des Britanniques sur les grilles de départ, le site en est arrivé à identifier Sam Lowes. Ce dernier répond …

Sam Lowes répond aux suspicions développées par Speedweek à son sujet à propos d’une position irrégulière dans l’espace Schengen au regard du droit de séjour. Une révélation qui n’avait laissé insensible durant ce week-end le team Marc VDS Racing dont l’Anglais est le pilote mais aussi le compagnon de la coordinatrice de l’équipe, un couple heureux qui est également parent. Ainsi, l’équipe du brasseur belge dont la société est basée en Suisse assuré que « Sam Lowes adhère aux réglementations européennes et à toutes les réglementations nationales concernant le droit de séjour ».

Sur son réseau social, Sam Lowes est intervenu pour assurer que toute cette situation n’était qu’un « malentendu ». Et qu’il honorera donc de sa présence le reste de la saison marquée par des Grands Prix européens. On note que le pilote ne nie pas qu’il y a tout de même quelque chose qui le concerne effectivement puisque pour en arriver à un « malentendu », il faut tout de même préalablement un fait et une raison.

Sam Lowes

Sam Lowes argue d’un “malentendu” mais…

Fin de l’histoire ? Speedweek ne lâche pas tout à fait l’affaire. Le site a depuis fait les comptes. Voire pisté Sam Lowes. Ainsi, on lit qu’il est « prouvé que Sam Lowes a terminé une séance d’entraînement de supermotard organisée par le directeur sportif Joan Olivé le 18 février avec l’équipe VDS à Vendrell près de Tarragone en Espagne. Puis un test privé Moto2 par Marc VDS a eu lieu le 1/2 Mars à Valence. On ne sait pas si Lowes est retourné en Angleterre entre Vendrell et Valence ».

« Ce qui est incontesté, cependant, c’est qu’il a ensuite fait le Grand Prix de Portimão (18 avril), Jerez (2 mai), Le Mans (16 mai), Mugello (30 mai), Catalunya (6 juin) soit des pays de l’UE respectifs, comme le Sachsenring (20 juin) et Assen (27 juin) ».

Speedweek conclut donc : « il est donc fort possible que Sam Lowes, qui voyage habituellement en compagnie de son épouse italienne Marina Rossi qui travaille comme coordinatrice d’équipe chez Marc VDS et de sa fille Kathryn de 3ans, ait dépassé le maximum autorisé de 90 jours dans l’UE dans le premier semestre 2021 ». A suivre ?

Sam Lowes

 



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team