S’il est un pilote qui a beaucoup perdu ce week-end dans son championnat, c’est bien Scott Redding. L’Anglais était sur ses terres de Donington avec sa Ducati pour une nouvelle joute d’un championnat WSBK où il perd progressivement le contact avec les hommes de tête. Une mauvaise tendance qui s’est confirmée lors des trois courses au programme. Entre difficultés techniques, mauvais choix et une adversité qui s’est renforcée, Scott Redding sait qu’il doit revoir sa stratégie et compter sur un duel entre deux autres adversaires pour tirer les marrons du feu. En ce sens, il n’est déjà plus tout à fait maître de son destin…

Scott Redding n’a pas passé un bon week-end à Donington, même si, en, terminant quatrième de l’ultime course proposée au programme, il a renoué enfin avec les points. Une satisfaction qu’il n’avait pas connu depuis six courses. Reste que dans aucune des trois courses anglaises, le pilote Ducati n’a atteint le top 3. Il n’a récolté que 13 points dans les trois courses et en a perdu de nombreux avec la tête du championnat. L’écart est passé à 66 points avec le leader. Mais celui-ci est à présent Razgatlioglu et non plus un Rea sous pression.

Une nouvelle situation qui permet à Redding de garder encore à peu près intact ses espoirs de titre… « L’objectif est toujours le championnat, en SBK il y a beaucoup plus de points qu’en MotoGP, même si vous avez 60 points de retard, vous pourriez les récupérer en un week-end et revenir dans le match » assure ainsi le Britannique. « Ce sera difficile, mais je ne veux pas dire que c’est impossible. Certes, Toprak est très régulier et Rea a commis une erreur peut-être parce qu’il était sous pression, d’après ce que j’ai pu voir. Voyons ce qui se passe maintenant, peut-être que je ne serai pas de la partie, mais je pense que c’est difficile pour Jonathan d’accepter cette erreur. Maintenant il est sous pression et ce ne sera pas facile pour lui ».

Certes, mais avant de tirer les marrons du feu de cette confrontation entre le pilote Yamaha et celui de Kawasaki, il va falloir remettre la Ducati sur de bons rails… Sur ce point, il y a apparemment du travail à faire : « le problème semble être que la configuration que nous avons utilisée à Estoril n’a pas fonctionné à Misano et celle de Misano n’a pas fonctionné ici » explique Redding. « Nous commençons toujours loin. L’année dernière la moto était plus facile, elle pardonnait plus, maintenant au lieu de cela, soit c’est très bon, soit c’est très mauvais, il n’y a pas de juste milieu. D’autres constructeurs se sont améliorés, Yamaha semble avoir fait un pas en avant, même BMW. Le problème de Ducati, c’est que tout peut changer d’un circuit à l’autre ».

Scott Redding : “ça m’a vraiment énervé”

Et puis il y a aussi les erreurs de stratégie : « la Superpole Race a été un désastre, c’était mon erreur de choisir le mauvais pneu et je n’ai rien pu faire » reconnait le pilote Ducati. « Lorsque les chauffe-pneus sont tombés, j’ai vu que les autres pilotes utilisaient tous des pneus intermédiaires. Je pensais qu’ils auraient des problèmes pour descendre vers Craner. Mais les intermédiaires avaient plus d’adhérence que les pneus pluie. Ils se sont éloignés de moi. Cela m’a vraiment énervé ».

« Pour la Course 2, j’ai eu pour la première fois de bonnes sensations au guidon après avoir galéré avec le frein moteur, je ne pouvais pas contrôler la moto en entrant dans le virage. Le matin, nous avions réussi à nous améliorer un peu et ça s’est plutôt bien passé ».

« Je suis frustré de ma performance ce week-end, c’était vraiment difficile pour moi, je n’ai pas pu m’améliorer » termine Redding. « J’ai dû forcer la moto à faire ce que je voulais, je ne pense pas que ce soit un bon circuit pour Ducati, même les autres pilotes ont eu du mal. Je voulais monter sur le podium, j’ai essayé jusqu’au dernier tour et je me suis approché, mais je n’y suis pas parvenu ».

Scott Redding

Classement championnat WSBK après Donington:

Crédit classement wsbk.com

 




Tous les articles sur les Pilotes : Scott Redding