Depuis sa seconde partie de saison de Moto2 en 2016, Sam Lowes connaît la descente aux enfers. L’année qui a suivi en MotoGP comme débutant chez Aprilia a été à ce point décevante qu’il est vite apparu comme une erreur de casting le ramenant en Moto2. Mais, même là, sa propension à chuter plus souvent qu’à son tour s’est prolongée, forgeant la mauvaise réputation de l‘Anglais à présent au pied du mur. Cependant, le dernier Grand Prix d’Allemagne a peut-être révélé un nouveau Lowes…

Le frère jumeau d’un Alex qui fait bon usage d’une Yamaha en Superbike roule cette saison sur une KTM du team CGBM Swiss Innovative Investors dirigé par Fred Corminboeuf. Et son bilan à la mi-saison n’est pas reluisant : 28 points marqués et une douzième place au championnat, qui plus est derrière son équipier Iker Lecuona.

Reste que la première mi-temps s’est terminée sur une bonne note sur le Sachsenring qui laisse espérer une suite plus favorable : « c’est un circuit qui ne me convient généralement pas, alors y obtenir ce bon résultat est une bonne chose” commente sur cinquième place finale l’homme des records de chutes à chaque exercice. « Prendre une place de mieux dans le dernier virage a aussi été positif » ajoute-t-il au sujet de l’issue de la bataille qui l’opposait à Marcel Schrotter.

« J’ai eu le même rythme durant tout le week-end mais le dimanche, je n’ai pas trouvé l’adhérence qu’il faut pour partir avec les hommes de tête. Il faut aussi que l’on améliore ma vitesse de pointe. Mais c’était mon troisième week-end successif sans erreurs no chutes. C’est un progrès significatif. Et on n’a pas encore utilisé la nouvelle fourche WP ».

Il termine : « on n’est pas loin du compte. Binder a fait du beau travail avec sa victoire, mais il entre la cinquième et la sixième place il n’y a pas si longtemps. Je suis convaincu que l’on peut faire la même chose que lui ».



Tous les articles sur les Pilotes : Sam Lowes

Tous les articles sur les Teams : Swiss Innovative Investors.com KTM