Et de deux ! Du moins officiellement, parce qu’il y a un doute sur la chute de Pecco Bagnaia à Misano-2… De quoi s’agit-il ? Des dégâts faits par une simple protection de visière arrachée et jetée au grès du vent avant qu’elle ne retombe sur la piste. Un vrai piège si l’on en juge par la mésaventure de Jack Miller à Misano-2 qui a dû stopper sa Ducati qui venait d’avaler l’accessoire qui avait fini par obstruer le radiateur de la GP20… Une malchance ? A voir, car Celestino Vietti a vécu la même chose lors de son Grand Prix de Teruel Moto3…

Une protection de visière peut en cacher une autre… Il arrive décidément des choses bien singulières durant cette saison de Grand Prix. Des vainqueurs à la pelle, un championnat indécis, 15 pilotes ayant déjà connu le podium et des motifs d’abandons singuliers. Dont celui d’un protège écran gisant sur la piste avalé par la moto qui s’étouffe ensuite…

Jack Miller a connu ça avec sa Ducati et une visière identifiée comme celle de Fabio Quartararo qui a ensuite été mise aux enchères pour la bonne cause. Un épilogue intéressant qui ne sera sans doute pas celui de Celestino Vietti puisque l’objet n’a pu être attribué à un pilote. Cependant, le pilote VR46 du Moto3 a eu de la réussite dans son malheur. En effet, si sa KTM a perdu de la puissance, elle ne s’est pas éteinte, permettant à son servant de rejoindre l’arrivée du Grand Prix de Teruel au cinquième rang…

« Abandonner n’était pas une option »

La visière détachable gisant sur la piste de Motorland Aragon pendant la course a obstrué le radiateur de sa VR46-KTM, obérant toutes les chances de Vietti pour la bataille en vue de la victoire et du podium. « Après un bon départ et une course vraiment difficile, Celestino a eu le malheur dans les derniers tours de voir la température d’eau de sa machine augmenter de façon spectaculaire et a donc perdu des performances », explique Pablo Nieto, responsable de l’équipe VR46. L’équipe a confirmé dans un communiqué : « il y avait une visière détachable coincée ».

Vietti, parti de la 3e place et toujours cinquième à la fin, supporte la malheureuse perte de points avec philosophie. Il sait que le problème aurait pu aussi conduire à l’abandon : « je suis content de la cinquième place. La moto était bien préparée et nous étions compétitifs. J’ai eu des problèmes dans les derniers tours, mais nous en connaissons la raison. Abandonner n’était pas une option ».

Au classement général de la Moto3 2020, Vietti est désormais troisième, à 20 points du leader du classement Albert Arenas, qui pilote pour l’équipe Aspar. Vietti n’est qu’à un point d’Ai Ogura (Team Asia), Cependant, le pilote Leopard Jaume Masia, qui a remporté les deux courses d’Aragon, est revenu à quatre points…

Classement championnat Moto3 après Aragon-2 (11/14) :

 



Tous les articles sur les Pilotes : Celestino Vietti

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46 Moto3