De Diana Tamantini / Corsedimoto.com

A Valence, Lorenzo Savadori va faire ses débuts en Grands Prix MotoGP avec Aprilia. « Il y a tant à apprendre, mais je donnerai 110%. » Une belle trajectoire, en plus de la satisfaction du premier titre de Superbike CIV. L’interview.

A Valence et Portimão, figurera également Lorenzo Savadori, qui fera ses débuts en MotoGP. La nouvelle officialisée mardi dernier est que le nouveau champion CIV Superbike participera aux trois derniers GP de la saison 2020 avec Aprilia. Il prendra la place occupée jusqu’à présent par Bradley Smith à côté d’Aleix Espargaró (qui l’a accueilli avec un “Bienvenue à bord !”). Une grande satisfaction pour le pilote de Cesena, qui aura l’occasion de se comparer avec les garçons de la catégorie reine du Championnat du monde, et c’est certainement un beau “cadeau” après le premier titre italien de sa carrière. En plus d’être le meilleur moyen d’accumuler de l’expérience et de progresser. Il pourra surtout parcourir plus de kilomètres au guidon de la RS-GP 2020, étant donné le peu de tests effectués cette année en raison de l’urgence sanitaire. Voici ce qu’il nous a dit, une semaine après son premier GP en mondial.


Commençons par vous féliciter pour vos prochains débuts en MotoGP !
« J’ai reçu un appel téléphonique hier, je suis ravi ! Je tiens à remercier Aprilia pour l’opportunité qu’elle me donne. Bien sûr, j’aurai beaucoup à apprendre, surtout des grands champions qui sont dans cette catégorie, mais je ferai de mon mieux. Maintenant, je vais garder la tête baissée et travailler pour essayer de me familiariser le plus possible avec la moto. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de beaucoup rouler cette année. »

Vous avez tout de même réussi à faire quelques tours de piste sur la RS-GP 2020…
« C’est certainement une moto en pleine croissance, qui se porte très bien. Nous devons continuer à rouler, accumuler des informations, faire des courses… C’est encore une moto qui est née cette année et, malheureusement, à cause des problèmes avec la Covid, il n’y a pas eu beaucoup de tests. Je pense que nous progressons bien. »

Vous serez confrontés à deux circuits que vous connaissez déjà, notamment celui de Portimão où vous avez roulé récemment.
« Je connais ‘un peu’ Valence, dans le sens où je n’y ai pas couru depuis 2010 avec la 125. Je vais rouler sur une moto très différente… Je pourrais presque dire que c’est une ‘nouvelle’ piste. Portimão, par contre, je m’y suis récemment rendu pour les essais MotoGP : La piste est très belle et spectaculaire, récemment rénovée, même si à certains endroits on peut peut-être sentir des trous. J’ai tourné le deuxième jour et les pilotes officiels le premier. Le feeling grandit de plus en plus, à chaque fois que je monte sur la moto. »

Quelles sont les attentes pour ces trois Grands Prix ?
« Essayer simplement d’en apprendre le plus possible, de mieux connaître la moto et de me libérer au cours de cette expérience. Je suis dans une phase où j’ai besoin de faire plus de kilomètres. Je vais me donner à 110 %, j’ai hâte de commencer et d’apprendre beaucoup de nouvelles choses. »

Une autre satisfaction en cette année 2020 est certainement le titre de Superbike CIV…
« La saison a été bonne. Dès le début, notre objectif était de remporter le championnat, mais nous savons que ce n’est jamais facile. Cependant, nous avons fait un excellent travail d’équipe et nous avons réussi à remporter le titre italien de Superbike : Une première pour moi, mais aussi pour Aprilia. C’était un résultat vraiment important. »

Qu’est-ce qui a changé, en particulier au niveau organisationnel cette année ?
« Ils ont été très bons à la Fédération pour maintenir le championnat et le faire fonctionner au mieux. Il est clair qu’on a moins roulé, mais au final tout s’est bien passé. »

Quelle a été la meilleure manche de l’année pour vous ?
« Je dirais celle d’Imola. Nous n’étions pas vraiment en forme à l’entraînement, puis avec le drapeau rouge, je n’ai pas pu dépasser la deuxième ligne. Cependant, nous sommes restés calmes, nous avons toujours travaillé pour la course et nous avons réussi à gagner les deux manches. Lorsque vous franchissez la ligne d’arrivée, seul le nom du pilote au classement apparaît, mais c’est toujours un jeu d’équipe. Le travail des gars a toujours été impeccable, ils n’ont rien fait de mal et ensemble nous avons obtenu ce résultat. »

Des plans pour 2021 ?
« Nous n’y pensons pas encore. Nous sommes totalement concentrés sur cette saison et sur ce que nous devons faire maintenant. Nous en reparlerons plus tard. »

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Diana Tamantini

Crédit photo d’ouverture: MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Savadori

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini