Après les deux victoires obtenues lors des deux premiers Grands Prix par Albert Arenas (KTM Solunion Aspar Team Moto3), celui-ci a chuté lors de la troisième manche, à Jerez, il y a 15 jours. Les écarts au Championnat sont pour le moins serrés avant le triplé d’épreuves consécutives qui attend les pilotes et leurs équipes, le tracé de Brno étant le premier à les accueillir.

Albert Arenas arrive en République Tchèque en leader du Championnat, mais il a joué son premier joker de la saison à Jerez. Suite à sa chute en course, il récupère d’une entorse à la cheville. Une semaine de pause l’a certainement aidé, tout comme les séances de physiothérapie intenses, mais le leader de la catégorie Moto3 n’est clairement pas encore complètement à 100%. Malgré tout, à partir de Brno il devra donner le meilleur de lui-même: à cause de sa chute lors de la dernière course, ses principaux rivaux, Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse) et John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing) en premier lieu (mais aussi Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) , Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3), Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) …), sont relativement proches au classement.

Alonso Lopez est quant à lui guéri, il a souffert des fortes chaleurs andalouses et était absent de la grille du 2e Grand Prix à Jerez. Il reprendra le guidon de sa Husqvarna dès la FP1. Dans un championnat avec 15 manches et très peu de temps entre chacune d’entre elles, chaque erreur a son importance.

La manche en République Tchèque ouvre un triplé d’épreuves consécutives, car elle est suivie de 2 WE au Red Bull Ring. Pour Albert Arenas, comme pour les autres, “Il sera important d’être constant dans les trois Grands Prix. Nous verrons comment se dérouleront ces semaines et vérifierons l’évolution de la lésion”.

 

Brno Moto3™

2019

2020

FP1

2’08.615 Jaume Masia

2’08.612 Gabriel Rodrigo

FP2

2’08.125 Gabriel Rodrigo

FP3

2’16.962 Jaume Masia

Q1

2’19.006 Raul Fernandez

Q2

2’18.020 Tony Arbolino

Warm-up

2’09.161 Lorenzo Dalla Porta

Course

Canet, Dalla Porta, Arbolino

Record

2’07.622 Alex Rins 2013

 

Au début de cette FP1 sur la piste de Brno, la température était de 24°C pour l’air et de 27°C pour la piste.

Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46), Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) et Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) ont été les premiers à s’élancer, suivis de près par la globalité du plateau Moto3.

Le premier chrono de la matinée, 2’12.509, est à mettre au crédit d’Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46). Les chronos sont très rapidement descendus en 2’10, Raúl Fernández trustant la première place avec sa KTM du team Red Bull Ajo sur le premier quart d’heure d’essais, en réalisant un tour en 2’09.877. On est encore très loin des chronos de 2019 pour le moment.

Tastuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse) a chuté sans gravité au virage 13 après tout juste 10min en piste. Il a tenté un sauvetage en s’inspirant de Marc Marquez mais a fini par chuter sans gravité. Il a pu ramener sa moto aux stands, aidé par les commissaires de piste.

Seuls 3 pilotes sont descendus sous la barre des 2’09 à mi-séance, avant le premier passage aux stands : les pilotes KTM Red Bull Ajo, Kaito Toba, en 2’09.609, suivi de son coéquipier Raúl Fernández (2’09.877) et de la Honda Leopard Racing de Dennis Foggia (2’09.973). Les 10 premiers pilotes sont à moins d’une seconde les uns des autres.

A dix minutes du drapeau à damier, Tatsuki Suzuki reprenait la piste, sa Honda étant réparée suite à sa chute.

A 7min du drapeau à damiers, Jaume Masia perdait l’avant au virage 11, une chute très rapide mais heureusement sans gravité, le pilote Honda Leopard Racing revenant sur ses pieds avec style!

Le dernier run a vu les chronos s’améliorer, Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) s’emparant du meilleur temps à la toute fin de la FP1, en 2’08.612, devant le duo KTM RedBull Ajo composé de Kaito Toba (+0.106) et Raúl Fernández (+0.227).

Classement FP1 du Grand Prix de la République Tchèque Moto3 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Gabriel Rodrigo