Cet article sera actualisé en continu jusqu’à 10h40.

L’année dernière, les essais du Grand Prix de la République Tchèque avaient été perturbés par des pluies estivales, ce qui nous avait valu, à défaut d’améliorations des chronos (le record date de 2016), des exploits, comme celui de la qualification en première ligne de Johann Zarco sur sa KTM, ou celui de Marc Márquez arrachant la pole position en slicks sur le mouillé avant de dominer la course.

Malheureusement, le prodige espagnol n’est pas là ce week-end pour tenter de contrer l’ascendant pris actuellement par Fabio Quartararo, ce qui enlève quand même du sel au spectacle qui nous sera servi dimanche à 14 heures. Pour relever celle-ci, on pourra néanmoins compter sur un Maverick Viñales toujours tout feu tout flamme, un Andrea Dovizioso jamais très loin et qui entend bien profiter de la puissance de sa Ducati lors des trois prochaines courses, un Takaaki Nakagami très en verve en l’absence du fer de lance Honda, un Pol Espargaró qui résiste tant bien que mal aux premiers pas de son bouillant coéquipier, un Franco Morbidelli trahi par sa mécanique en Andalousie, voire même d’un Valentino Rossi revigoré par quelques réglages plus personnels sur sa M1 !

N’oublions pas non plus les pilotes Pramac, Francesco Bagnaia et Jack Miller, malchanceux ou maladroits mais particulièrement véloces en Andalousie…

A l’inverse, on sera patient avec Álex Rins et Cal Crutchlow, pas encore à 100% physiquement, qu’ainsi qu’avec Stefan Bradl qui officie ce week-end dans le box de Marc Márquez.

Fait important pour apprécier cette première séance de 45 minutes à Brno, les températures de 26° dans l’air et 31° au sol, bien loin de celles très fraîches du début de semaine où, de plus, il a plu abondamment durant 5 jours, cela procurant sans doute une piste assez peu adhérente pour les nouveaux pneus arrière Michelin asymétriques lors de cette séance de 45 minutes.

Voici les références disponibles:

Brno MotoGP™

2019

2020

FP1

1’56.919 Andrea Dovizioso (voir ici)

1’57.353 Takaaki Nakagami (voir ici)

FP2

1’55.802 Fabio Quartararo (voir ici)

FP3

2’04.279 Marc Márquez (voir ici)

FP4

2’03.779 Marc Márquez (voir ici)

Q1

2’05.033 Johann Zarco (voir ici)

Q2

2’02.753 Marc Márquez (voir ici)

Warmup

1’57.052 Andrea Dovizioso (voir ici)

Course

Márquez, Dovizioso, Miller (voir ici)

Record

1’54.596 Marc Márquez (2016)

Franco Morbidelli et Álex Márquez sont les plus prompts à prendre la piste ce matin.

Le pneu arrière médium est plébiscité par les 22 pilotes alors que l’on retrouve tous les choix pour l’avant.

Premier fait important de la séance, Maverick Viñales chute sans gravité au virage numéro 13 mais ne repart pas et est obligé de rentrer à son box en poussant sa moto. Celle-ci présente du liquide qui a coulé dessus…

Pol Espargaró inscrit la première référence provisoire en 1’57.607 puis 1’57.392.

Jack Miller se fait une chaleur au virage numéro 13, mais ne chute pas dans les graviers.

Après cette première salve, Pol Espargaró, Franco Morbidelli, Takaaki Nakagami, Danilo Petrucci, Alex Rins, Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia, Cal Crutchlow, Joan Mir, Brad Binder et Miguel Oliveira, les 13 premiers étant dans la même seconde.

Suivent Andrea Dovizioso, Valentino Rossi, Aleix Espargaró, Johann Zarco, Bradley Smith, Alex Márquez, Iker Lecuona, Stefan Bradl et Tito Rabat, Maverick Viñales n’ayant inscrit aucun chrono.

A la reprise, Maverick Viñales se positionne tout de suite en deuxième position. On peut imaginer l’énervement du pilote catalan…

Andrea Dovizioso se hisse à la troisième place provisoire à la mi-séance, alors que Joan Mir porte sa Suzuki en 6e position.

Fabio Quartararo n’est alors “que” neuvième, mais le pilote français a déclaré hier en conférence de presse qu’il travaillerait avant tout sur le rythme de course ce vendredi. Toutefois, Pol Espargaró qui s’est calé dans son sillage, en profite pour améliorer les deux premiers secteurs en rouge.

Danilo Petrucci fait de même avec Francesco Bagnaia, ce qui lui permet de s’emparer de la quatrième position provisoire.

À l’issue d’un deuxième run où seuls des pneus arrière médium ont été utilisés, le top 10 est composé de Pol Espargaró, Maverick Viñales, Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Franco Morbidelli, Takaaki Nakagami, Cal Crutchlow, Joan Mir, Álex Rins et Fabio Quartararo.

Chez Yamaha, on informe que Maverick Viñales est tombé uniquement parce qu’il était arrivé trop vite dans le virage.

Pour le rush final, Takaaki Nakagami, Joan Mir, Valentino Rossi et Jack Miller expérimentent un pneu arrière dur, les autres pilotes gardant un medium à l’exception de Brad Binder qui utilise un tendre.

A six minutes du drapeau à damiers, Aleix Espargaró intègre le top 10.

Brad Binder, qui est le seul à utiliser un pneu arrière tendre, en profite pour passer à la deuxième position, derrière son coéquipier.

Les deux représentants de KTM sont toutefois débordés par Joan Mir en 1’57.364 à moins de la fin de séance.

Cela suffit toutefois à Takaaki Nakagami pour s’emparer du leadership en 1’57.353, au moment où Johann Zarco se positionne comme le porte-drapeau de Ducati, à la 5e position.

Francesco Bagnaia chute sans gravité au virage numéro 1 tandis que Valentino Rossi intègre le top 10.

Le meilleur chrono de Brad Binder étant annulé pour avoir dépassé les limites de la piste, Johann Zarco remonte à la quatrième position.

Classement FP1 du Grand Prix de la République Tchèque MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda