Les deux équipes françaises engagées en Championnat du Monde Moto3 nous gratifiaient d’un feu d’artifice lors du warmup de ce dimanche matin avec le meilleur temps pour le team CIP Green Power d’Alain Bronec et son pilote Darryn Binder et le deuxième chrono pour l’équipe Tech 3 d’Hervé Poncharal et Guy Coulon qui souhaitait un bon 17e anniversaire à son pilote Deniz Öncü :

Après le Grand Prix du Qatar et celui d’Espagne, c’était à l’occasion du GP d’Andalousie que Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse) réalisait ce samedi pour la troisième fois consécutive la pole position, cette fois en 1’45.410, devant Ai Ogura (Honda Team Asia), Gabriel Rodrigo (Kömmerling Gresini Moto3), Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo), Tony Arbolino (Rivacold Snipers Team), Albert Arenas (Solunion Aspar Team Moto3), Jeremy Alcoba (Kömmerling Gresini Moto3), John McPhee (Petronas Sprinta Racing), Celestino Vietti (SKY Racing Team VR46) et Jaume Masiá (Leopard Racing).

Moto3™

2020 Jerez 1

2020 Jerez 2

FP1

1’45.663 Gabriel Rodrigo

1’45.895 Raúl Fernández
FP2

1’46.656 Gabriel Rodrigo

1’46.560 John McPhee
FP3

1’45.700 Celestino Vietti

1’45.165 Andrea Migno
Q1

1’46.595 Romano Fenati

1’45.990 Ayumu Sasaki
Q2

1’45.465 Tatsuki Suzuki

1’45.410 Tatsuki Suzuki
Warmup

1’46.250 Tatsuki Suzuki

1’46.517 Darryn Binder
Course

Arenas, Ogura, Arbolino

Suzuki, McPhee, Vietti
Record

1’45.465 Tatsuki Suzuki (2020)

1’45.165 Andrea Migno (en FP3)

Pour le leader du Championnat du Monde Albert Arenas, qualifié seulement sixième, « Samedi a été une journée où tout le monde roulait très vite, mais nous avons été capables de nous battre. Nous avons fini d’essayer des choses dans la FP3 et nous avons pu faire un bon tour en Q2, malgré le fait qu’au 6ème virage, j’ai perdu quelques dixièmes importants. À part cela, la deuxième ligne est un bon point de départ. Nous avons encore un peu de travail à faire pour trouver la meilleure moto pour la course. »

Au niveau des chronos, nous allions surveiller pendant cette épreuve tout temps s’approchant du 1’46.165 réalisé au deuxième tour dimanche dernier par Sergio Garcia (Honda Estrella Galicia 0,0), nouveau record du tour (établi en course) du Circuit de Jerez – Ángel Nieto.

On regrettait le forfait d’Alonso López (Husqvarna Sterilgarda Max Racing Team) victime d’un déséquilibre sanguin, sans lien à priori avec le Covid-19.

A l’extinction des feux, le plus rapide en action était Suzuki devant Ogura, Rodrigo, Arenas, Fernández, Arbolino et Tatay. Romano Fenati était mal parti, seulement vingt-deuxième à la fin du premier tour. Binder par contre passait quatorzième.

Suzuki conservait habilement la première position, serré de près par Rodrigo, Arbolino, Ogura, Fernández, Arenas et McPhee. Darryn Binder continuait sa remontée, en huitième position avec le meilleur temps en course 1’46.175.

Suzuki et Rodrigo se disputaient la tête de la course, puis Arbolino passait deuxième. Le groupe des leaders comprenait alors douze pilotes.

Fernández s’emparait du commandement devant Suzuki, Arenas, Rodrigo, Arbolino et McPhee.

Ayumu Sasaki et Andrea Migno chutaient ensemble, sans gravité. Puis Masiá et Ogura chutaient peu après, sans dommage.

Cinq pilotes se détachaient légèrement : Rodrigo, Suzuki, Arenas, Fernandez et McPhee.

Suzuki reprenait la première position, suivi de Rodrigo, Fernández, McPhee, Arenas, Arbolino et Binder.

Les 10 premiers avaient creusé un écart de 2.5 à la mi-course, qui semblait difficile à combler. Rodrigo ravissait de nouveau la première place à Suzuki, devant McPhee et Arenas.

Suzuki, Rodrigo et McPhee étaient menacés par Binder, Fernández, Arenas, Vietti, Alcoba, Öncü et Arbolino. Fenati onzième était à 3.0.

Albert Arenas, le leader du Championnat du Monde, chutait lourdement dans le Virage 11. Il était évacué sur une civière.

Ils n’étaient plus que 7 dans le groupe de tête à 5 tours de la fin : Suzuki, Rodrigo, Binder, Fernández, Alcoba, McPhee et Vietti. Öncü huitième était à 2.3.

Suzuki, Rodrigo et Binder se détachaient légèrement de McPhee, Vietti, Alcoba et Fernández.

Deniz Öncü tombait dans le Virage 5, semblant souffrir d’une jambe.

Alcoba, alors cinquième, était puni d’un « tour long » car ayant dépassé les limites de la piste.

Suzuki tentait de résister dans le dernier tour à McPhee, Binder, Vietti et Rodrigo. Le Japonais l’emportait finalement magnifiquement devant McPhee, Vietti, Binder et Rodrigo.

Résultats du Grand Prix :

Crédit classement : MotoGP.com

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © Motogp.com / Dorna, équipes et constructeurs

 



Tous les articles sur les Pilotes : Tatsuki Suzuki

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse