Fiorenzo Caponera est un nom incontournable pour qui s’intéresse à la catégorie d’entrée des Grands Prix. De feue la 125 à l’actuelle Moto3, l’Italien a traversé les embûches, les saisons, a connu la gloire comme la déception. Mais en 2020, il ne sera plus là. Faute d’argent.

Depuis 2016, Fiorenzo Caponera a financé son équipe avec de mystérieux donateurs de Dubaï. Son équipe Moto3 est apparue pour la première fois sous le nom de “Platinum Bay Real Estate”, une société immobilière. Depuis 2018, ses KTM étaient marquées de l’enseigne “Best Capital Dubai”. Mais selon Speedweek, les personnes de contact n’ont plus décroché le téléphone, la source d’argent s’étant tarie.

Fiorenzo Caponera a dû réduire ses coûts et l’IRTA l’a aidé financièrement afin qu’il puisse mener à bien la saison. Mais d’ici 2020, les deux positions sur la grille seront perdues, Caponera doit fermer son équipe de Grand Prix.

Un team qui a remporté le Championnat du monde 125cc avec Roberto Locatelli et Arnaud Vincent en 2000 et 2002. Il a aussi permis au jeune Scott Redding de remporter son Grand Prix de Grande Bretagne à Donington. Cette saison, il a été victorieux en Argentine avec Jaume Masiá.

Sur le temps présent, Fiorenzo Caponera a commenté : « aujourd’hui, la technique est assez équilibrée en Moto3. Si un pilote est de bonne humeur et a suffisamment confiance en lui, il gagne, que ce soit sur Honda ou sur KTM. Les gars d’aujourd’hui ne sont plus particulièrement intéressés par la technique moto. Je dis aussi à mes mécaniciens en chef, qu’ils doivent être plus des psychologues et moins des mécaniciens. À l’époque des moteurs à deux temps, nous construisions encore les moteurs nous-mêmes. Aujourd’hui, vous ne pouvez plus les ouvrir. »



Tous les articles sur les Pilotes : Jaume Masia

Tous les articles sur les Teams : Bester Capital Dubai