C’est à l’issue d’une saison de Red Bull Rookies Cup qu’il a terminée en cinquième position (sur vingt-cinq classés) que Lorenzo, le fils de Laurent et d’Andrea Fellon, a signé avec l’équipe d’Emilio Alzamora, manager de Márquez et Directeur de Monlau Competicion qui accueillit en son temps Fabio Quartararo en CEV Moto3.

C’est en 2013 qu’El Diablo remporta le Championnat CEV Moto3 avec l’équipe Wild Wolf Racing, puis renouvela en 2014 – dans ce qui était devenu le Championnat du Monde Junior – avec l’équipe Monlau Competicion, engagée en course sous le nom « Junior Team Estrella Galicia 0,0 ». En 2015, Fabio disposa d’une Honda officielle en GP Moto3 dans l’équipe Estrella Galicia 0,0, dirigée également par Alzamora.

L’école Monlau a été fondée par Pio Ventura en 1997 pour répondre à la demande de spécialistes techniques dans le domaine des sports mécaniques. L’école technique de Monlau Repsol est devenue une référence pour la formation des pilotes, mécaniciens, ingénieurs spécialisés dans la compétition motocycliste et la compétition automobile. Emilio Alzamora (Champion du Monde en 125 cm3 en 1999) est le PDG de la Monlau Repsol Technical School.

C’est donc une bonne opportunité pour Lorenzo Fellon, car le CEV est suivi d’un accès à la filière officielle Honda en Grand Prix.

D’après Lorenzo « Je suis très heureux et honoré d’intégrer la famille Monlau et le Junior Team Estrella Galicia pour la saison 2020 du Championnat du Monde Junior Moto3. Ensemble nous nous battrons pour jouer aux avant-postes et conquérir le titre. C’est l’occasion pour moi de vous présenter mon nouveau manager, Marco Larcinese. Merci pour votre confiance, que l’aventure commence ! »

Lorenzo explique sa carrière jusqu’à présent : « J’ai commencé à 5 ans avec mon père dans le paddock d’un circuit de karting dans le sud de la France. La première fois que j’ai touché une moto a été un moment incroyable. J’ai alors décidé de commencer à faire de la moto et tout mon possible pour devenir un jour un pilote professionnel. »

« Mon père était aussi un coureur, mais il a fini sa carrière à cause d’un manque d’argent. Mais sa passion était si forte qu’il est resté dans le monde de la moto. Mon père joue un grand rôle dans ma carrière et aussi ma mère. Ils font beaucoup de sacrifices pour garder mon rêve vivant. Mes sponsors m’aident beaucoup aussi. »

« Le métier de mon père est manager et entraîneur de futurs pilotes. Il a créé une école nommée Z&F Grand Prix School pour aider les jeunes pilotes français à accéder au Championnat du Monde. Ma mère travaille avec mon père à l’école Z&F Grand Prix. C’est la secrétaire de l’école. »

« Je veux être Champion du Monde MotoGP. J’ai beaucoup appris sur la maîtrise de soi au cours de la saison 2019. J’ai aussi appris beaucoup de choses sur les batailles, les dépassements et l’utilisation du frein arrière. »

« Ma meilleure course de tous les temps a été l’an dernier, en Aragón pendant l’European Talent Cup. Je suis parti en 7ème position, j’ai pris un très mauvais départ (dans le premier virage j’étais 15ème ou 16ème) et pendant la course, le premier groupe de sept pilotes a creusé un écart sur mon groupe et je savais que j’avais le rythme pour récupérer cet écart. J’ai doublé deux gars dans le dernier virage, un à l’extérieur et un à l’intérieur et ai commencé à prendre mon rythme. Il y avait un écart important entre moi et le premier groupe (12 secondes). Après six tours, j’ai récupéré cet écart et je me suis battu pour la victoire. Finalement, à cause d’une chute, la course s’est arrêtée, et j’ai terminé 8e à 0.7 de la victoire. »

« En 2020, je veux acquérir le plus d’expérience possible et continuer à en apprendre davantage sur mon pilotage et sur moi-même. Mais aussi, je veux faire quelques podiums et finir en bonne place au classement du Championnat. »

« Mon héros est Marc Márquez. Depuis que je suis jeune, je le regarde à la télé et dans le paddock. Il est incroyable, ma motivation est sa course à Estoril en 2010, quand il a chuté dans le tour de chauffe, il est parti en dernière position et a finalement gagné la course. »

« Ce qui me donne le plus de satisfaction en course, c’est tout ce qu’il y a autour de la moto. S’entraîner dur pour atteindre mes objectifs, ne jamais abandonner dans les moments difficiles et apprécier quand vous gagnez, cela m’excite. »

Vidéo : L’histoire de la Monlau Technical School :

Historia de Monlau Repsol Technical School

¿Te gustaría saber cómo empezó todo? Disfruta de nuestra historia de la manera más animada posible.

Gepostet von Monlau Repsol Technical School am Dienstag, 15. November 2016

Photos © Red Bull Rookies Cup, famille Fellon



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Fellon