Suzuki a décidé de jouer la carte jeune à fond pour ses deux prochaines années en MotoGP. Alex Rins 22 ans et Joan Mir 20 ans seront en effet les seuls représentants de la firme d’Hamamatsu sur la grille de départ de l’élite des Grands Prix. Un pari puisque, a priori, les hommes à la GSX-RR sont censés espérer jouer le titre mondial. Ceci étant dit, au vu de l’effectif, Suzuki peut faire l’économie d’un junior team…

Car en plus de l’officialisation de Joan Mir, l’autre nouvelle est que Suzuki continuera seul. Un fait qui date depuis 2002, qui s’est poursuivi jusqu’à l’éclipse commencée en 2011 et qui se prolonge donc depuis 2015, année du retour avec Aleix Espargaro et Maverick Viñales. L’usine a approché LCR l’an passé sans aboutir puis a pensé à Marc VDS avant que cette structure n’obère ses chances en se noyant dans des soucis internes.

Côté finances, toujours pas de sponsor titre même si Monster serait peut-être dans les tuyaux, mais pour ce qui est du second pilote, Joan Mir est assuré de son poste. L’Espagnol a commencé la compétition à dix ans, sur des minimotos dans le cadre de compétitions locales. Le Majorquin intègre ensuite le PreGP 125cc du CEV en 2012, où il décroche quatre succès. Invité à venir disputer la Red Bull Rookies Cup, il obtient une seconde place dès sa première saison, mais fait encore mieux un an plus tard avec trois victoires, trois podiums et un trophée de vice-Champion.

Parmi les favoris du CEV Moto3 en 2015, il commet toutefois trop d’erreurs et termine quatrième. Cette année-là, l’Espagnol dispute aussi son premier Grand Prix Moto3 à Phillip Island, en remplacement d’Hiroki Ono, mais chute. Engagé par le team Leopard Racing pour courir sur une KTM en 2016, il triomphe en Autriche et signe deux Tops 3. Classé cinquième et meilleur rookie, ce dernier officie une seconde année pour la même structure, cette fois sur Honda.

Sa campagne 2017 débute par deux succès et le Majorquin va très souvent monopoliser la plus haute marche du podium, si bien qu’il est sacré à trois manches de la fin en Australie. En 2018, il est l’équipier d’Álex Márquez au sein du team Moto2 EG 0,0 Marc VDS. Une catégorie où il n’aura donc fait qu’une apparition éclair.

Shinichi Sahara – Chef de projet : “En tant qu’équipe, nous avons toujours essayé d’anticiper des plans de développement à long terme, ce qui inclut aussi de faire des paris sur les jeunes coureurs qui, selon nous, peuvent être un investissement pour l’avenir. Nous l’avons fait dans notre première année en 2015, nous l’avons fait de nouveau en 2017 lorsque nous avons signé le débutant Alex Rins, qui a également été confirmé cette année, et nous le confirmons encore avec l’accord avec Joan Mir. C’est un jeune talent que nous aimerions voir grandir et nous aider à faire grandir la GSX-RR et l’équipe avec lui. Il est maintenant impliqué dans la catégorie Moto2 et nous voulons absolument qu’il apprécie le championnat, mais nous sommes impatients de commencer à travailler avec lui et de le voir faire ses débuts dans la catégorie supérieure. Nous croyons en ses compétences.”

Davide Brivio – Chef d’équipe : “Joan Mir n’a que 20 ans maintenant, déjà champion du monde avec 10 victoires l’année dernière et il a déjà prouvé plusieurs compétences. Il est féroce, il est spirituel, il est gentil et il peut être très rapide. Toutes les caractéristiques que nous aimons rechercher chez un jeune pilote, qui veut nous rejoindre non seulement pour le prestige d’une machine d’usine dans la catégorie supérieure mais surtout parce qu’il croit en notre projet de course. En lui parlant, j’ai réalisé combien il avait l’esprit clair, combien il aimait notre projet Suzuki et voulait nous rejoindre. Cela a été un grand coup de pouce pour nous. Bien sûr, nous savons très bien qu’il aura besoin de temps pour acquérir de l’expérience et progresser avec nous, mais nous avons pleinement confiance en son potentiel. La direction de Suzuki nous a encouragés à poursuivre la ‘philosophie du jeune pilote’ et avec Joan, je pense que nous avons trouvé le protagoniste parfait pour ce rôle. Avec Alex et Joan, nous avons deux pilotes très talentueux et notre objectif est de créer une équipe forte pour l’avenir”.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar