C’était dans l’air depuis déjà un petit moment, mais il se posait la question du financement du projet. Lequel ? Celui de faire une douce transition sur la grille de départ du MotoGP entre les couleurs Sky VR46 et celles d’Avintia. Ces dernières vivent leurs derniers Grands Prix dans la catégorie alors que les premières aspirent à être membre de l’élite, avec Luca Marini. Raul Romero n’attendait que des assurances financières du clan Rossi pour expliquer à son ami Tito Rabat que son contrat jusqu’en 2022 ne valait rien. Après bien des tergiversations, les hommes de Tavullia ont décidé de mettre la main à la poche…

C’est du moins ce qui ressort des échos venus de la Gazzetta dello Sport. D’après le média italien, Luca Marini sera pilote MotoGP la saison prochaine, et donc croisera le fer avec son frère Valentino Rossi, dans une confrontation sans précédent et passionnante. Seule la signature est manquante, qui ne peut être apposée que lorsque Alessio Uccio Salucci , le patron de VR46 qui gère le cadet, reviendra dans le paddock après la quarantaine imposée par son infection au coronavirus.

Marini défendra les couleurs du team satellite Ducati Avintia, dans une toute nouvelle paire italienne avec Enea Bastianini. Ce dernier a déjà signé son contrat, mais ne sera officialisé qu’avec son prochain coéquipier. On rappellera que, pour lui, c’est un contrat Ducati… Ainsi, l’actuel pilote de l’équipe espagnole Tito Rabat se retrouvera hors du Championnat du Monde. Il aurait deux offres sur la table pour son avenir : passer en Superbike, probablement avec la Ducati de l’équipe Barni , ou se recycler chez Avintia.

De grandes manœuvres qui se poursuivront en 2022…

Ce qui est certain, c’est qu’avec Rabat, son sponsor Hublot émigrera également. Il versait 750 000 € par an dans les caisses de l’équipe ibérique. Pour le remplacer, Marini apportera ses soutiens actuels en Moto2 que sont Sky, WithU et Bardahl. Et le reste sera mis par l’enseigne VR46 elle-même, tout en donnant à Avintia la moto et le matériel de l’équipe Moto3, qui sera abandonnée à partir de 2021.

Toujours selon les Italiens, le management technique et sportif ne changera pas. Ainsi, le team manager restera Ruben Xaus , même si VR46 a tenté en vain de mettre à sa place Pablo Nieto, actuel responsable de la formation de Valentino Rossi dans les classes intermédiaires. Mais pour 2022, il pourrait y avoir une autre évolution : Avintia est vouée à abandonner le MotoGP à l’expiration du contrat actuel de cinq ans entre l’équipe et Dorna, et VR46 pourrait prendre sa place… Avec quel constructeur ? La suite au prochain épisode…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Luca Marini, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing, Sky VR46 Moto2