Entre Avintia, Sky VR46, et Valentino Rossi, les négociations semblent être plus qu’ouvertes. Ce samedi, les deux émissaires des deux teams que sont Ruben Xaus et Pablo Nieto ont reconnu qu’ils avaient pris langue au sujet non seulement du sort de Luca Marini, mais aussi de l’avenir d’Avintia. Raul Romero souhaiterait passer la main. Mais il a toujours le sens des affaires, si bien que Valentino Rossi l’a rappelé à l’ordre au sujet de son frère…

Luca Marini ira-t-il en MotoGP en 2021. L’intéressé le souhaite forcément et son grand frère Valentino Rossi le soutien. Cependant, cet appui ne se fera pas à n’importe quel prix. Il est certain que Raul Romero accueillerait Luca Marini avec plaisir en contrepartie d’un chèque. Ce qu’il fait avec son actuel pilote Tito Rabat, qui, au passage a un contrat jusqu’en 2022… Et c’est un ami…

Raul Romero a commenté sur la situation de Luca Marini : « celui qui veut monter sur la moto, paye ou amène un sponsor. Si Rossi veut son frère en 2021, il faudra payer l’ont fait Tito Rabat, Abraham ou Simeon », déclare l’Espagnol à Motorsport.com. « il leur suffit de payer la moto. En 2021 je serai toujours présent, alors qu’en 2022 nous ne renouvellerons pas avec Dorna . Il y a trois pilotes pour deux motos et rien n’a encore été décidé. Bastianini a signé avec Ducati, mais je ne l’ai pas fait. Ce que je dois faire pour le moment, c’est attendre de voir comment les choses se passent. Mais l’équation est assez simple ».

Pour couper court à tout malentendu, Valentino Rossi a ainsi mis les choses au point. Payer pour Marini ? Il répond : « j’espère ne pas le faire personnellement de ma poche, cela me semble la chose fondamentale. Ce serait mieux si VR46 ou nos sponsors y réfléchissaient » sourit le Doctor.

Ducati est appelé à se prononcer

« Ce serait intéressant d’amener Luca Marini en MotoGP, j’espère que cela arrivera mais je ne sais pas si ce sera possible. Je le répète, ce serait bien, surtout si Ducati avait un intérêt pour lui qui ne se limite pas à un an. Je pense que dans une dizaine de jours, nous en saurons plus ».

Donc le MotoGP n’est pas une finalité en soi. Il faut un vrai projet derrière. Et puisque l’on parle de projet de grande envergure, Valentino Rossi a aussi glissé à Avintia : « en 2021, nous n’aurons pas notre équipe en MotoGP. On pourra certainement en parler pour 2022, dans ce cas tout est ouvert ». A bon entendeur…




Tous les articles sur les Pilotes : Luca Marini, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing, SKY Racing Team VR46