Le choc de la nouvelle relatant la contamination de Valentino Rossi au coronavirus passé, comme la déception de le voir forfait pour ce Grand Prix d’Aragon assimilée, il faut maintenant se pencher sur la question de savoir comment on en est arrivé là. Le paddock est devenu une véritable bulle avec un protocole sanitaire strict qui limite de fait les risques de vivre ce type de situation. Mais les pilotes ont aussi leur vie et vont arpenter le monde. Et Valentino Rossi a une vie sociale très occupée…

C’est la question du moment dans le paddock du Grand Prix d’Aragon. Comment Valentino Rossi a-t-il pu contracter le redoutable coronavirus aux si grandes conséquences ? Un pistage qui ouvre des pistes. Il y a ceux qui émettent l’hypothèse que l’infection s’est produite lors de la fête du vingt-septième anniversaire de sa compagne Francesca Sofia Novello, qui a eu lieu mardi dernier. Mais il y a aussi ceux qui ont antidaté ce moment au week-end précédent, en marge du Grand Prix de France. En effet, au Mans, le neuf fois champion du monde aurait participé à deux dîners, un vendredi et un dimanche soir.

« Quiconque veut courir ne peut pas aller aux anniversaires ou aux soirées privées »

Une seule des personnes qui ont participé à ce dernier ne se serait pas sentie en grande forme, selon ce qu’Alberto Tebaldi, ami de longue date de Vale et PDG de son VR46, a dit . Ce malaise avait d’abord été interprété comme un simple rhume, mais déjà le lendemain, lundi, il avait été testé positif au coronavirus.

Mais si cette situation reste à éclaircir, elle agace certains pilotes. A l’instar d’un Pol Espargaro qui a déclaré : « tout le monde est conscient des risques présents et quiconque veut courir ne peut pas aller aux anniversaires ou aux soirées privées. Je ne vois pas mes amis chez moi, je ne vais pas au restaurant ou quoi que ce soit. Je suis simplement avec ma femme et ma fille et je prends des précautions. Je me lave les mains 30 fois par jour et je porte toujours un masque » …

Francesco Bagnaia et Franco Morbidelli étaient sur le même vol que Valentino Rossi lors du retour du GP du Mans. « Nous n’étions pas assis côte à côte, mais c’était le même vol. Je n’ai pas revu «Vale» depuis lors” dit Pecco. “J’ai passé le test jeudi et je suis négatif. Cela signifie que pour le moment je vais bien ». Heureusement, l’enseignant et les élèves ne se sont plus jamais revus pendant la semaine. « Je suis rentré avec lui du Mans” a expliqué Morbidelli. “Après cela, je ne l’ai jamais revu. C’est une situation triste et je suis désolé parce que je sais à quel point ‘Vale’ a du respect pour les règles. Cela montre que cela peut vraiment affecter n’importe qui. Même si vous vous en tenez à toutes les règles, vous devez avoir de la chance ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP