C’est une idée qui plane toujours au-dessus de la tête des pilotes qui, pourtant, gagnent. En concrétisant ainsi, ils montrent qu’ils ont la bonne recette, mais comme il se dit qu’à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, on demande qu’ils se remettent en question, manière de se persuader qu’ils sont bien les meilleurs. Un pari risqué, car il est un autre adage qui veut que le mieux soit l’ennemi du bien… Concernant Marc Márquez, la légende Agostini et son chef mécanicien Santi Hernández exhortent, quant à eux, à ne rien changer…

Marc Márquez est sans conteste l’actuel boss du MotoGP. A 27 ans, il revendique huit titres mondiaux dont six dans une catégorie reine qu’il a dominée dès son arrivée en 2013. Il a 134 podiums, 90 pole positions, 82 victoires et 72 tours les plus rapides, récoltés en 205 courses. Et pourtant, certains aimeraient le voir sur une autre moto que la Honda ou qu’il change d’approche pour prouver encore un peu plus qu’il est le phénomène que l’on constate aujourd’hui.

Une remise en cause que déconseille d’autres. Ainsi, sur le changement de constructeur, Giacomo Agostini commente : « je ne pense pas que Marc ait le besoin, comme certains le disent, de changer de moto, de passer à une autre marque, pour prouver sa valeur. Nous savons tous qu’il est le meilleur et nous savons tous qu’il gagnerait avec n’importe quelle autre moto », assure le vainqueur de 15 titres mondiaux de moto.

« Personne ne peut dire, même si je l’ai entendu dire à plus d’une occasion, que Marc gagne parce qu’il a la Honda. Non, ce n’est pas Honda qui gagne, c’est le poignet de Marc qui tourne la commande des gaz qui la fait gagner. Et, j’insiste, nous savons tous qu’il pourrait gagner avec beaucoup d’autres motos » termine Ago.

“Tout autre chose que la victoire est un désastre”

Et son style tout en attaque alors ? Pourquoi ne pas se donner plus de sérénité en lâchant parfois prise ? Surtout avec cette saison 2020 qui s’annonce si particulière…  Son chef mécanicien Santi Hernández répond : « vous souffrez toujours beaucoup avec Marc. Nous n’avons pas encore parlé de ce championnat, mais il a appris de ses erreurs. Le plus important est de garder son ADN, d’être ambitieux et de donner à 100 %. Cette mentalité ne doit pas changer. Il est essentiel d’être constant, surtout dans un championnat avec ces caractéristiques. Dans la première course, il y aura de nombreuses surprises, je pense que Marc doit faire ce qu’il fait toujours, sans changer son ADN. »

Il ajoute : « lorsque vous êtes avec un pilote comme Márquez, tout comme lorsque vous jouez dans une grande équipe de football, tout autre chose que la victoire est un désastre. Cela ne change pas pour nous qu’il y ait 20 courses ou 12. Nous avons la pression chaque année et Marc est le champion du monde. C’est la raison pour laquelle les objectifs de mentalité ne changent pas : nous courons pour gagner. » Et jusque-là, la, réussite a été au bout du chemin.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team