Alberto Puig est le directeur d’une équipe Honda puissante sur le papier mais en lambeaux dans les faits. Depuis que son champion Marc Marquez n’est plus en mesure de livrer la totalité de sa partition, il apparait au grand jour que la RC213V est loi du compte. Et depuis déjà un moment. Le premier constructeur mondial, après neuf courses dans cette saison, a marqué 86 points, ce qui le place loin de la meilleure usine à ce jour, Yamaha, qui a 98 points d’avance sur lui…

C’est bien simple, seul Aprilia, qui n’aligne véritablement qu’une machine compétitive contre quatre aux Japonais, et dont le palmarès est encore si peu fourni que les points de concession au règlement lui sont attribués, est derrière. Certes, la victoire était au bout de la souffrance pour Marc Marquez au Sachsenring, mais, justement, il a fallu cet exploit individuel d’un authentique phénomène pour sauver la mise. Une nouvelle preuve flagrante du grand vide qui règne au HRC, quand ce n’est pas plus grave…

Il faut en effet se souvenir des commentaires du même Marc Marquez après sa chute à Assen au sujet de l’électronique défaillante de sa moto, après une lourde chute qui a beaucoup rappelé celle de Jerez 2020 qui a été le début de tous ses malheurs. Tout ça pour dire qu’Alberto Puig, lorsqu’il fait le point sur ses troupes à cette mi-saison, ne peut nier que le bilan est actuellement en deçà des attentes.

« En termes généraux, ce n’était pas si bon si vous regardez les résultats » a sobrement déclaré l’Espagnol sur motogp.com. « Tout d’abord, nous nous attendions à ce que Marc commence la saison régulièrement, ce qu’il n’a pu faire, puis nous avons eu un peu de mal avec Pol qui peine à comprendre notre moto, et qui a encore des problèmes. Tout comme Alex et Nakagami. Il ne serait pas réaliste de dire que la saison se passe bien ».

Puig, cependant, essaie également de voir les aspects positifs. « D’un autre côté, nous comprenons quels sont les vrais problèmes de la moto et on voit aussi des pilotes qui atteignent lentement leur potentiel, en particulier Marc, qui a gagné au Sachsenring. Nous essayons de comprendre et c’est positif ». Reste que le chemin est encore long, tortueux et semé d’embûches. Mais Puig reconnait qu’il n’y en a pas d’autre : « il ne s’agit pas d’avoir la foi, nous devons le faire » dit Alberto. « Nous n’avons pas d’autres options et nous essayons ».

Alberto Puig Marc Marquez

Alberto Puig : “certaines personnes avaient oublié qui était Marc Marquez”

Alberto Puig s’attarde aussi sur sa pièce maitresse : Marc Marquez. Il en profite pour remettre les choses à leur place : « certaines personnes avaient oublié qui était Marc Marquez » regrette l’Espagnol. « Je ne suis pas une personne qui lit beaucoup, les journaux et les nouvelles, mais j’avais vu des commentaires étranges à son retour. Je ne sais pas si les gens ont compris le niveau de Marc. Ce retour a été plus difficile que prévu et ce qu’il fait dans sa condition est fantastique ».

Il termine : « je ne dis pas qu’il pilote avec un bras, mais il le fait avec un bras et demi. Clairement, il n’est pas à 100% et seul un pilote peut faire ce qu’il fait, et c’est lui. Je ne parle pas en tant que team manager mais en tant qu’ancien pilote quand je dis que son potentiel est vraiment loin devant celui de tous les autres ». Mais au vu de sa forme actuelle, il ne peut cacher le fait que le potentiel de la Honda est assez loin de celui des autres motos du plateau.

Alberto Puig



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team