Qui peut battre actuellement Marc Márquez ? beaucoup pensent seulement lui-même. Ou son amour fraternel ? Certains affirment qu’avoir son frère à ses côtés est un cadeau empoisonné. Il va y perdre en concentration, car l’équipier ne sera pas cette fois un adversaire comme un autre. Débutant et de son sang, il ne pourra s’empêcher de s’impliquer dans son parcours. Une situation qu’Alberto Puig, directeur de l’écurie officielle Repsol, ne nie pas. Tout en précisant que ça aurait pu être pire si le même Álex était allé ailleurs…

A la question se savoir ce que va donner Álex Márquez en tant qu’officiel Honda succède l’interrogation de connaître comment l’aîné Marc va gérer cette présence particulière dans son box. Pour tout dire, il pourrait être perturbé, une faille à son armure dont pourrait tirer profit ses adversaires directs. Álex , Champion du Monde de Moto2 en titre, rappelons-le, aura la pression. Mais Marc la ressentira forcément. Cependant, l’homme-orchestre Alberto Puig relativise : « Marc serait beaucoup plus inquiet si son frère faisait ses débuts en MotoGP avec une autre équipe », a-t-il déclaré à Motorsport-Total.com.

« Avec nous, il peut être sûr qu’il est bien placé car il sait comment Honda traite ses pilotes. Je ne vois donc pas comment l’arrivée d’Álex pourrait affecter négativement Marc. En fait, il est content. Il prendra soin de lui. » assure Puig. « Marc ne fera que s’assurer que la moto fonctionne bien. C’est la seule chose qui l’influence et ce qu’il a dans sa tête. Il est champion, et le jour où il devra affronter son frère en duel, il le fera aussi. Fin de l’histoire. »

Ce chapitre clôturé, il reste à déterminer ce que l’ombrageux Puig attend de son nouveau pilote de bonne famille. A l’entendre, ce sera plus une question d’attitude que de résultat pur… « Vous devez le mesurer par le niveau de la catégorie et ses résultats », explique Puig à propos de la première année d’Álex Marquez. « Lui et la courbe d’apprentissage décideront s’il a bien ou mal fait. Álex doit travailler, faire des sacrifices et faire un effort. Il ne s’agit pas de son talent, mais de son implication. »

Jusqu’à présent, Álex Márquez n’a effectué que quatre jours d’essais sur la Honda 2019, deux à Valence, deux à Jerez. Début février, à Sepang, l’Espagnol de 23 ans aura l’opportunité de monter sur la nouvelle moto. En tant que recrue, le shakedown du MotoGP (du 2 au 4 février) lui est ouvert. Un test officiel de trois jours suivra à partir du 7 février.

 


Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team