Le manager du HRC Alberto Puig revient sur la prestation de ses troupes Repsol dans un Grand Prix de Grande Bretagne où, pour la première fois depuis longtemps, ce n’est pas Marc Marquez qui constitue l’essentielle de sa synthèse. En effet, c’est son second pilote Pol Espargaró qui occupe la majorité de son récit. L’Espagnol a changé du tout au tout d’un Grand Prix d’Autriche précédent à celui organisé sur le tracé de Silverstone. Mais l’exigeant Puig précise qu’il faut maintenant confirmer ces belles dispositions vues en terres anglaises en Aragon, dans deux semaines.

Alberto Puig avait égratigné Pol Espargaró au sortir de la campagne autrichienne et il faut croire que c’était pour son bien. En effet, lors de la manche suivante à Silverstone, l’équipier de Marc Marquez s’est offert sa première pole position sur la Honda et sa troisième de carrière avant de mener le début d’une course qu’il a terminée au cinquième rang. Un redressement que Puig a apprécié à sa juste valeur : « Pol a fait un grand pas en avant ce week-end », a-t-il. « Il a abordé la course avec intelligence et a su montrer son vrai potentiel. Pol est un pilote qui peut toujours piloter dans ces positions et nous espérons qu’il pourra continuer comme ça à partir de maintenant ».

La satisfaction est donc là, mais aussi le message essentiel de poursuivre dans cette voie… « C’était l’objectif de Pol de faire une bonne course et de se construire, le podium n’était pas notre objectif » ajoute le patron de 54 ans. « Pol a eu de gros problèmes d’adhérence sur la roue arrière pendant la course, peut-être que le pneu arrière tendre était une erreur. Mais dans l’ensemble, il était important qu’il passe un bon week-end du vendredi au dimanche et qu’il soit rapide dans toutes les séances. »

Puig

Puig : “Désolé pour Martin, mais c’est la course

Pour le choix de la gomme soft arrière, on rappellera que contrairement à Puig, les pilotes Pol Espargaró et Alex Marquez n’ont pas considéré l’option comme une erreur mais plutôt comme une fatalité au vu des conditions de piste liées au potentiel de la Honda. Reste que, pour une fois, la déception est venue de Marc Márquez, qui a accroché Jorge Martin dans le premier tour, ruinant ainsi sa course et celle du pilote Pramac Ducati

Puig fait le constat : « il a mal évalué la situation, mais ce n’était pas son intention de toucher Martin. Désolé pour Martin, mais c’est la course, des choses comme ça peuvent arriver. C’est quand même dommage car Marc aurait pu se battre pour le podium ». Direction à présent Aragon où Alex Marquez, sous les couleurs Repsol était monté sur le podium l’an passé…

Puig

Grand Prix de Grande Bretagne Silverstone : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team