C’est à des essais intensifs que s’est livré le team officiel Aprilia sur le circuit de Misano, avec un progrès régulier et constant pour son leader Aleix Espargaró. Auteur de 1’33.97 le mardi, l’Espagnol progressait en 1’33.427 le deuxième jour, devancé par Miguel Oliveira (KTM Tech 3) en 1’32.913. Aleix terminait finalement deuxième grâce à son 1’32.932 réalisé le troisième et dernier jour.

Au delà du résultat brut, l’impression d’ensemble était plutôt favorable. « La moto n’est pas meilleure, elle est complètement différente. Ils sont partis de zéro, ont pris une feuille de papier blanc et se sont mis à dessiner. La seule chose qui est restée la même, ce sont les couleurs : le noir et le tricolore italien » a expliqué le frère de Pol Espargaróà à Simon Patterson pour Speedweek.com.

« La moto est beaucoup plus stable et les caractéristiques du moteur sont complètement différentes maintenant », avec entre autres un nouveau moteur doté d’un angle des cylindres augmenté à 90 degrés. « Dans l’ensemble, il est plus souple et plus facile à conduire. Pour le pilote, il est moins exigeant physiquement. »

« La façon dont nous commençons la saison est importante, mais la façon dont les choses vont évoluer l’est tout autant. Car il semble que seuls KTM et Aprilia puissent changer de moto en 2021. Cela me rend très heureux. 2020 sera une bonne année avec la nouvelle moto et ses qualités, mais 2021 peut être très, très bonne pour nous. »

L’arrivée de Massimo Rivola (directeur d’Aprilia Racing depuis le début de 2019) a eu un effet dynamisant. « Quand j’ai signé avec Aprilia il y a quatre ans, le problème était que Romano Albesiano était alors responsable de mille choses. Il était le père de la moto et devait coordonner les ingénieurs pour le développement, comme il l’a fait cet hiver, mais à cette époque, il devait aussi s’occuper de beaucoup d’autres choses. L’objectif n’a donc jamais été très clair et, par conséquent, le projet n’était pas assez bon »,  a expliqué l’aîné des frères Espargaró.

« Quand Massimo Rivola est arrivé, Romano a pu se concentrer davantage sur la moto. Et la nouvelle est fantastique ! Rivola amène Aprilia dans une nouvelle dimension. Il vient d’une équipe comme Ferrari F1, donc il change la mentalité des gens et l’organisation de l’équipe. »

« Il fait également pression sur le groupe Piaggio pour les convaincre que nous sommes très importants et qu’Aprilia doit se battre pour le titre comme elle l’a fait dans le passé. Au cours des quatre dernières années, Aprilia Racing s’est beaucoup éloignée de Piaggio. Massimo essaie de prouver qu’Aprilia est une partie très importante de Piaggio et le département course est une partie emblématique d’Aprilia. Nous sommes plus forts chaque année et le budget s’améliore, tout comme la crédibilité du projet, avec de nombreux ingénieurs qui nous rejoignent. J’en suis très heureux. Il semble que nous ayons un très bon avenir devant nous. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini