Álex Márquez était premier de cordée du rassemblement de 20 têtes blondes heureuses de vivre déjà un moment privilégié dans leur précoce passion pour la moto. L’Allianz Junior Motor Camp sert à ça et la famille Márquez s’y investit à chaque rencontre. Hélas, cette édition s’est faite comme la précédente, soit sans l’icône Marc Márquez. L’an dernier, il se remettait d’une opération à l’épaule gauche et cette fois, il était en convalescence après une chirurgie à l’épaule droite… Du coup, c’est le cadet Alex et aussi désormais son équipier chez Honda qui s’y est collé, non sans faire quelques confidences…

Álex Márquez est le Champion du Monde de Moto2 en titre et il est même un double couronné, puisqu’il a été consacré en 2014 en Moto3. En 2020, il sera en MotoGP avec cette particularité d’être le seul à pouvoir revendiquer un tel palmarès, soit une concrétisation dans les deux catégories qui égayent les Grands Prix. Il lui faut donc à présent la discipline majeure dans la poche pour faire le grand chelem, mais ça ne sera pas facile. Car il lui faudra battre son illustre frère Marc avec le même matériel Honda

Cette perspective de lutte fratricide amuse Álex Márquez , car cela lui rappelle quelques joutes vécues lorsque les Márquez étaient des enfants… « Si vous regardez au niveau de sa pommette gauche, vous verrez qu’il a une marque… C’est le souvenir de mon ongle ! C’était profond et ça s’estompe avec le temps. On s’était battu après une de ses typiques disputes entre frères lorsque l’un gagne à un jeu et l’autre perd. Or Marc n’a jamais aimé perdre, même aux billes ! » s’amuse le nouvel officiel HRC.

« Il a trois ans de plus que moi et il a toujours eu une longueur d’avance. J’ai toujours hérité de ses motos, de ses vêtements, c’est ce que doivent faire les petits frères. Sans aller plus loin, l’autre jour du test de Jerez, il m’a dit : “dans ces deux courbes, tu passes déjà trop près de ma ligne, il va falloir qu’on cause ! » sourit Álex .

A une question sur la réunion familiale sous l’auvent Honda, on lui fait remarquer qu’il ne manque plus que la mère et son père… Il répond : « je mettrais ma mère comme responsable de l’hospitalité et mon père comme team manager entre nous deux. Mais ce ne sera pas bon car que font généralement les enfants ? Ils essaient de quitter la maison pour jouer. Imaginez que l’on parte du box tous les deux… Il vaut mieux que ça reste comme ça ! », termine Álex en grande forme sur Mundodeportivo.

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team