Alex Rins, dans un entretien relayé par Moto.it met le feu en doutant ouvertement d’un voyage vers un Qatar qui était pourtant la terre promise du MotoGP pour lancer sa saison. Une prise de position qui fait froid dans le dos, d’autant plus que l’officiel Suzuki parle de Jerez comme première échéance du calendrier 2021. Ce qui veut dire qu’il ne croit pas à Portimao non plus …

Il est des sujets sensibles sur lesquels il vaut mieux se prononcer avec quelques éléments élaborant une certitude. Dans une crise sanitaire qui n’en finit pas, le calendrier MotoGP est à flux tendu. Les tests de Sepang ont été annulés, les expéditions aux Amériques remises aux calendes grecques et le Qatar a été déterminé comme base de recueil. A la fois pour l’intersaison, le lancement de la campagne et le deuxième Grand Prix de celle-ci.

Une feuille de route dont doute Alex Rins. Ce dernier est pilote officiel Suzuki et il doit sans doute savoir ce que très peu sont au courant … Il dit ainsi : « après tant de jours d’essais sur la même piste, je m’attends à des courses incroyablement équilibrées… Rester là-bas pendant un mois serait mieux qu’ailleurs, à cause de la température agréable. Mais je ne sais pas si le championnat du monde commencera là-bas, on dit qu’il pourrait partir de Jerez, mais en réalité rien n’est connu ».

Il ajoute : « malheureusement, si la situation ne change pas, nous serons toujours sans public : c’est mauvais, mais on ne peut rien y faire ». Les 6, 7, 10, 11 et le 12 mars, le MotoGP doit faire ses essais d’intersaison à Losail. Le Grand Prix du Qatar est prévu du 26 au 28 mars, suivi du nouveau Grand Prix de Doha une semaine plus tard.

Alex Rins parle de Jerez pour lancer la saison

Pour ce qui est de la propagation de la Covid-19, la situation est actuellement bien maîtrisée à Doha, où le nombre de nouvelles infections est nettement inférieur à celui de nombreux pays européens. Les Qataris pourraient donc avoir des réserves quant à la possibilité de laisser entrer dans leur pays les quelque 1 500 personnes de l’entourage réduit du MotoGP.

Rins mentionne Jerez, et oublie donc Portimao qui doit s’insérer entre le Qatar et l’Espagne. Mais le Portugal est actuellement dans une situation difficile. Le pays a l’une des incidences sur 7 jours les plus élevées au monde, à environ 800 pour 100 000 habitants. 43 pour cent de tous les cas depuis le début de la pandémie y ont été enregistrés en janvier, et 44 pour cent des décès ont été enregistrés au cours de la même période. 5 576 Portugais sont morts en janvier des suites de la maladie de Covid.

Pour le moment, cependant, le Portugal tente toujours de parvenir à la normalité.  Alex Rins a tourné à Portimao avec sa GSX-RR personnalisée et il était avec Albert Arenas. L’académie Rossi avec ses neuf pilotes a annoncé prendre la route vers Portimao malgré tout. La façon dont se déroulera cette expédition nous donnera certainement une tendance sur la suite des événements…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar