Le Sachsenring n’a jamais été le tracé idéal pour rouler avec une Ducati Desmosedici et Johann Zarco ne dit pas le contraire au terme de cette première journée du Grand Prix d’Allemagne. Mais au vu de sa prestation globale, le Français a montré tout son métier pour tirer le meilleur parti de la situation. Le voilà certes huitième, mais meilleur pilote Ducati, juste devant Miller. Le Français, au fil des course, s’affirme de plus en plus comme le filet de sécurité de la marque, et comme un redoutable compétiteur pour le titre…

Un trait de caractère qu’on lui a d’ailleurs fait remarquer alors qu’il faisait le bilan de sa journée en Allemagne. Sur cette réputation de pilote le plus complet du clan Ducati, il répond : « il est trop tôt pour dire que je suis le pilote le plus complet, aussi parce que mes performances, celles de Pecco et Jack sont très similaires. Je ne peux pas me définir comme le plus complet, mais je sais que je fais de mon mieux à chaque fois que je suis en selle et aussi quand ce n’est pas facile. Mais je pense qu’il est trop tôt pour m’identifier ainsi ».

Une modestie qui s’affirme d’autant plus lorsque le second du championnat dévoile la stratégie déployée durant ce vendredi sur le Sachsenring : « j’ai essayé d’en apprendre beaucoup sur cette moto et je suis heureux d’être de retour pour rouler ici, sur une piste au tracé si particulier. Il faut un style naturel et ce n’est pas facile, il faut bien le prendre. Il faut travailler sur soi et sur la moto pour en tirer le meilleur parti. Je pense que les secteurs deux et trois sont ceux qui défient le plus notre Ducati ».

Il ajoute sur ce sujet : « je suis sûr que nous trouverons des solutions. Il faut rester calme et laisser l’équipe bien travailler. Je sais que dès qu’on trouvera des solutions, je serai plus rapide. Ici tu ne peux pas tout faire tout seul, il faut une bonne moto. Cet après-midi je n’ai pas fait tous les longs runs, je les ai faits ce matin. Je voulais travailler la performance et je pense avoir réussi ».

Johann Zarco ne s'entend toujours pas au Sachsenring

Zarco : “je ne m’inquiète pas pour ma moto pour 2022”

Il parle aussi d’un Marc Marquez, qui cette fois, se fait suivre… « Marquez est un vrai spécialiste du Sachsenring, nous nous attendions tous à ce qu’il soit rapide et il l’a été. Aujourd’hui, j’ai appris quelques choses de lui et pourquoi il est si fort ici. J’ai essayé de m’améliorer et je pense avoir réussi. J’ai beaucoup de confiance en mon équipe et dans les progrès que nous pourrons faire en travaillant sur la moto. Cela aurait été encore mieux si j’avais fini devant tout le monde, mais ça va ».

Johann Zarco termine sur un thème qui commence à agiter le clan Ducati et qui concerne l’attribution des GP22 lors de la prochaine saison qui sera marquée par la présence de huit Ducati sur la grille de départ. On rappellera que c’est Bastianini qui a lancé le débat, dès la signature du contrat entre Gresini et Ducati validée… « Je ne m’inquiète pas pour ma moto pour 2022. Je fais un bon championnat et je suis content de mon travail avec Ducati. Je ne pense pas avoir de soucis à l’idée d’avoir une moto d’usine chez Pramac en 2022. Je joue bien mes cartes donc je sais qu’il n’y aura pas de problèmes ».

Zarco Allemagne

MotoGP Allemagne J1 : chronos

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing