Danilo Petrucci avait prévenu que la fin des longues lignes droites serait une pause dans son calvaire à accorder sa grande carcasse avec la RC16 de chez KTM. Et l’Italien à l’avenir incertain en MotoGP a confirmé ses dires en n’échouant que pour 54 millièmes une entrée directe potentielle en Q2. Onzième, il donne aussi quelques détails croustillants sur son travail de tous les instants pour trouver de la performance avec la machine autrichienne.

Le problème de Petrucci avec la KTM est maintenant identifié. Il s’agit du poids et de la taille du pilote, ce qui est pour ainsi dire rédhibitoire. Mais on peut se rendre la vie moins difficile en travaillant sur tous les aspects de son métier. Et cette démarche est optimisée avec l’aide de celui qui est pourtant aussi petit et léger que l’Italien est imposant et lourd, en l’occurrence Dani Pedrosa

Petrux dit en effet au moment de faire le bilan de son vendredi sur le Sachsenring : « « Pedrosa m’a beaucoup aidé lors des tests de Barcelone, il m’a envoyé des photos et m’a montré ce que je devais faire pour m’améliorer. J’essaie et dans certains virages j’ai réussi, dans d’autres nous y travaillons. Je bouge plus sur la moto au freinage, surtout pour mettre mon surplus de poids ailleurs et ne pas stresser le pneu. Je veux faire deux bonnes courses avant la pause, être compétitif et ensuite décider de mon avenir. Je pense que je peux bien faire ici et à Assen ».

Petrucci Allemagne

Petrucci : « les améliorations sont une collection de petites choses »

Le pilote Tech3 ajoute : « les améliorations constatées sont une collection de petites choses, pas seulement le châssis. Sur le papier c’est une piste où il n’y a pas de longues lignes droites, je ne perds pas à grande vitesse. Il n’y a pas de virages lents pour s’arrêter et redémarrer et cela ne me pénalise pas. Je n’ai pas fait un tour parfait dans le chrono, mais je suis très satisfait de la sensation que j’ai eue dans les réglages de course avec le pneu médium, avec lequel j’ai fait un tour en 1’21. »

Samedi, il lui restera la FP3 matinale pour rejoindre le haut du panier, à l’instar du pilote officiel KTM Miguel Oliveira que plus rien ne semble arrêter depuis deux courses.

Hervé Poncharal

MotoGP Allemagne J1 : chronos

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3