Jorge Lorenzo regarde à présent les Grands Prix par la petite lucarne et en donne son analyse sur la toile. Une distanciation que ne le prive pas d’un sentiment intérieur forgé par sa longue expérience de la compétition qui lui donne cette proximité qu’il a toujours avec le milieu. La dernière épreuve en Allemagne ne l’a pas laissé insensible, comme à beaucoup, et dans la chronique entretenue dans son émission 99 secondes, il porte aux nues le retour à la victoire d’un Marc Marquez entré encore un peu plus de son vivant dans la légende…

Jorge Lorenzo a apprécié le dernier Grand Prix d’Allemagne, illuminé par le retour du Roi sur la plus haute marche du podium, en l’occurrence Marc Marquez : « félicitations Marc, je ne peux que te dire ça » commente Por Fuera. « Profite de cette victoire bien méritée, je pense que c’est la victoire qui te fait sentir le meilleur goût dans la bouche après tout ce que tu as souffert. C’était formidable, c’était certainement l’une des récupérations et des tours les plus impressionnants de l’histoire du motocyclisme, et je ne sais pas si c’est même du sport ».

Plus qu’un compliment, ce sont des éloges qui sont ainsi faits par son ancien équipier en MotoGP. Ce dernier a aussi remarqué quelque chose… « Nous avons vu le nouveau système Holeshot de Honda, qui abaissait les deux roues. Je ne sais pas si toutes les Honda usines ont ce système, mais cette Honda avait l’air très bien, elle est sortie comme une fusée et a avancé de plusieurs positions. Dans le premier virage, il est entré très courageusement et résolument sur Quartararo, et n’a eu qu’à dépasser un Aleix Espargaró qui menait pour la première fois, mais qui n’avait pas la vitesse de Marc. C’était une des clés de la course ».

Jorge Lorenzo encense Marc Marquez et enterre Viñales  

Il termine sur l’octuple Champion du monde : « le meilleur a gagné. Que Quartararo soit en tête du championnat du monde ou que des plus jeunes arrivent, Marc Márquez continue d’être le meilleur techniquement et physiquement. Son ambition est supérieure à celle de tout le monde. Quand il récupérera, il sera aussi fort qu’avant ».

Une force morale et une conviction qui, au contraire ont été aux abonnés absents chez un autre pilotes que Lorenzo pointe du doigt : « en MotoGP, si vous avez des problèmes ou si vous êtes moralement malade, vous passez de la victoire à la dernière place, c’est ce qui est arrivé à Viñales. C’est sa pire étape, il est difficile d’évaluer ce qui se passe. Les changements de techniciens confirment que le pilote est la chose la plus importante. Le problème de Viñales est dans sa tête et dans sa conviction ». L’officiel Yamaha qui demande le respect de son employeur appréciera…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team