C’est quasiment du quitte ou double qu’Andrea Dovizioso va jouer ce week-end sur le Red Bull Ring. Un tracé qui accueillera deux Grands Prix en deux week-ends successifs. Inscrit au calendrier depuis 2016, le site n’a vu qu’une seule marque triompher depuis : Ducati. Mais cette année, les choses s’annoncent plus compliqués, surtout pour celui qui s’est installé dans le rôle de leader de l’armée rouge ces trois dernières années. Andrea Dovizioso est en difficulté, pour une raison qu’il explique mais n’accepte pas pour autant…

Les années se suivent et ne se ressembleront apparemment pas pour Andrea Dovizioso sur le Red Bull Ring. Il faut dire qu’il arrive déjà fragilisé, avec des résultats qui ne viennent plus sur sa Ducati. Il a une tonne de données pour identifier les faiblesses de sa GP20, mais il n’a pas de réponses à donner. Et puis il n’y a toujours rien de fait au sujet de son avenir avec la marque de Borgo Panigale…

Sur cette conjoncture, Dovi analyse : « ce n’est pas le contrat qui m’a déstabilisé, mais le nouveau pneu. La situation était stable et claire jusqu’à l’année dernière, nous avions des points forts et des points faibles, il faut dire que ces dernières semaines nous avons couru dans des situations particulières : à Jerez il faisait très chaud et à Brno la piste n’était pas dans des conditions optimales ».

« J’ai eu la chance d’avoir Pecco et Zarco si vite avec Ducati »

Certes, mais c’était le cas de tout le monde, y compris pour les Ducati satellites, GP19 y compris… « J’ai eu la chance d’avoir Pecco et Zarco si vite avec Ducati, nous avons donc des données objectives à étudier pour comprendre ce que j’ai besoin de changer et où l’équipe peut m’aider » reconnaît Dovizioso.

Reste que le triple vice-champion du monde désigne clairement le coupable de tous ses maux : « je ne sais pas comment cela se terminera avec Ducati, mais quel que soit mon avenir, je n’accepte pas une telle saison et je ne veux pas être battu par les pneus. Nous nous sommes bien entendus avec l’équipe ces dernières années et nous voulons continuer à travailler ainsi. Alors ce qui va se passer, nous le découvrirons dans peu de temps ». Sans aucun doute à la fin des deux courses sur ce Red Bull Ring qui sera donc le juge de paix.

 




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team