La saison MotoGP a tiré deux de ses treize cartouches de dotation au calendrier. Le site de Jerez a été le théâtre de ces deux Grands Prix qui ont livré le même vainqueur : Fabio Quartararo. Le Français est donc en tête du classement général avec le maximum de points marqués possibles, soit un total de 50. Est-ce pour autant que la saison doit être considérée comme pliée ? Andrea Dovizioso pense que non. D’abord parce que Marc marquez n’a pas encore joué sa partition, et ensuite parce que chez Yamaha, on n’a déjà largement entamé son stock stratégique de moteur…

La saison MotoGP a débuté en fanfare avec des rebondissements presque à tous les étages. A la pelle, on relève des KTM devenues poison des Ducati qui ont du mal à convaincre en couleur rouge. Il y a eu la remontée, puis l’accident et enfin la blessure d’un Marc Marquez qui a tenté un retour réussi par Crutchlow et Rins également opérés après des chutes. Il y a eu aussi la démonstration de Fabio Quartararo, le retour en force de Valentino Rossi, y compris sur la scène politique, et, enfin, une usine Yamaha heureuse de célébrer d’abord un doublé, puis un triplé, tout en s’inquiétant d’un problème de fiabilité moteur… Qui a obligé à épuiser l’allocation des cinq mécaniques attribuées par cette campagne…

A la somme de tout ça, on se rend compte que les 50 points de Fabio Quartararo sont certes significatifs de son talent, mais pas forcément annonciateurs du déroulé à suivre pour le championnat. Andrea Dovizioso, qui a marqué 26 points, et qui en compte donc déjà 24 de retard, ne pense pas autrement lorsqu’il prévient que l’on aurait tort de mettre déjà Marc Marquez hors-jeu pour le titre cette année…

« Dans ce championnat tout est possible »

Il déclare ainsi : « il faut voir dans quelles conditions Marc reviendra à Brno et s’il pourra rouler à 100% ou aura une certaine limite. Car cela peut faire une grande différence ». L’officiel Ducati qui n’a encore rien signé pour 2021 ajoute : « mais quand il a un objectif clair, il ne fait aucune erreur. Au début, je pensais qu’il n’était plus capable de se battre pour le Championnat du Monde, mais maintenant je pense qu’il a encore des possibilités, surtout parce qu’il faut voir comment Yamaha gère le problème éventuel qu’ils ont avec les moteurs. Il est vrai que Quartararo a 50 points et qu’il sera certainement rapide sur toutes les pistes, mais dans ce championnat tout est possible ».

Tout est possible aussi pour DesmoDovi qui arrive sur des pistes favorables à la Desmosedici, soit Brno, puis, par deux fois le Red Bull Ring. Miller et Bagnaia, du team Pramac sont aussi de cet avis…

Classement championnat MotoGP après Jerez 2 :

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team