Le jour où Andrea Dovizioso décidera de stopper sa carrière en MotoGP ne sera pas celui qui éteindra sa passion pour la moto. D’ailleurs, dans son film « Undaunted », l’officiel Ducati reconnait clairement qu’il se sent comme dans une cage sur sa Desmosedici, préférant largement la liberté d’une virée en motocross. Une discipline qu’il utilise dans son programme d’entrainement à tel point que dès les premiers jours du déconfinement, il s’est précipité sur une piste de terre bosselée pour reprendre le guidon d’une moto avec son équipier Danilo Petrucci. Cela étant dit, la démarche est réfléchie. DesmoDovi explique…

Andrea Dovizioso s’en est donné à cœur joie au Crossodromo Monte Coralli de Faenza. Un site où il a effectué ses premiers tours de roues de déconfiné en bonne compagnie. Danilo Petrucci, Lorenzo Savadori, Lorenzo Baldassarri, Enea Bastianini, Michael Rinaldi étaient en effet avec lui pour mettre un terme à une pause de près de deux mois.

“Le motocross est dangereux”

Pour le passionné de cross, l’excursion était plus qu’un simple entraînement. Dovi clame à qui veut l’entendre qu’il se sent tout simplement libre sur une MX. Cependant, celui qui prend 356,7 km/h au bout de la ligne droite du Mugello se contente d’une machine de 250cc sur les bosses. Alors qu’il y a des 450 plus puissante. L’Italien explique : « à l’entraînement, je m’intéresse à l’intensité et à la fréquence cardiaque. C’est pourquoi je ne souhaite pas piloter une machine plus puissante. Ce qui la rend également plus dangereuse. »

« Le motocross est si dur qu’il est intrinsèquement dangereux » reconnaît le pilote de 34 ans qui a tout à définir sur son avenir proche. « Si vous vous entraînez vraiment beaucoup, alors peut-être pouvez-vous aussi utiliser un 450. Comme Danilo Petrucci qui roule bien en 450. Mais sinon, nous avons déjà vu que c’est dangereux » termine l’avisé Italien sur Speedweek.com avec Nora Nantschner.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team