La période actuelle se vit sous le mode d’une crise sanitaire de coronavirus qui va ouvrir sur des malheurs économiques et sociaux. Il va donc falloir de la résilience, et, sur ce point, Andrea Iannone a eu l’occasion de tester la traversée de la tempête. Il est d’ailleurs encore en plein dedans, mais il aime faire savoir qu’entre le confinement, sa suspension pour cause de dopage jusqu’en juin 2021 – sous appel cependant – sa rupture conjugale et son isolement découvert dans le paddock avec seulement deux collègues qui ont pris de ses nouvelles, il a beaucoup appris. Avec cette leçon assimilée…

Andrea Iannone change. Et ce sont les épreuves qui tannent son cuir. Récemment, il s’est fait le chantre de l’humilité, puis de la simplicité, des messages pas vraiment toujours compris au vu des commentaires sur son réseau social.  Maintenant, c’est de la capacité à se reconstruire, à se relever lorsque l’on a été mis à terre qu’il loue. Et c’est du vécu.

« C’est vrai, je suis parti de mes affections, de mes certitudes », écrit Iannone dans une publication sur les réseaux sociaux avec un cœur ouvert, honnête, profond et touchant. « Tomber n’a jamais été un problème, mais se relever n’est pas facile. Pour faire face à ce qui aurait pu être mais n’a pas été. »

Joe le Maniac a cependant l’intention de revenir encore plus fort et plus sage qu’auparavant : « si j’ai vraiment compris une leçon, c’est qu’en une seconde tout peut changer dans votre vie et la façon dont vous devez la regarder. Apprenez de chaque moment difficile et ne vous contentez pas de changer, de mûrir. » Des propos en direct de sa résidence de Lugano.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini