Andrea Iannone est le banni du MotoGP et pour une période de quatre ans, à cause d’une affaire de dopage que l’on dira pudiquement mal appréhendée. Mais le résultat est là : la carrière de Joe le Maniac est terminée. Mais pas sa vie. Il a récemment affirmé qu’il continuerait à jouer un rôle dans le milieu. Voici cette indication sur ses projets futurs sous la forme d’une virée en supermotard qui rappelle qu’il est le manager, avec son frère, d’un Romano Fenati qui sait ce que c’est que d’être cloué au piloris …

Andrea Iannone a été mis à terre, mais l’Italien se relève doucement. On le voit avec ces images postées sur son profil Instagram sur lesquelles il arbore toujours les couleurs d’Aprilia. Une marque qui l’a soutenu jusque devant les marches du tribunal dans son affaire de dopage. Iannone a repris le guidon pour une séance de supermotard. Il commente : « je peux encore changer de vitesse » plaisante le pilote des Abruzzes, « je gère toujours. J’étais avec Fenati, Foggia et Baiocco et c’était vraiment très agréable pour moi de remonter sur la moto ».

Andrea Iannone n’oublie pas la moto

On se rappellera les mots qu’Andrea Iannone a prononcé pour mieux acter sa sentence : « je suis serein. Quiconque a la conscience tranquille peut se sentir en colère et même démoralisé mais ne doit jamais perdre la sérénité. J’avoue avoir vécu un moment de tristesse absolue mais cela m’a aidé à trouver la force qui m’a permis de transformer le garçon qui aimait la vitesse de Vasto en pilote professionnel ». Avec cette conclusion : « je n’ai pas abandonné le MotoGP ».



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini